Etats-Unis / Justice

Cleveland: Ariel Castro reste en prison

Les frères Castro durant l'audience, le 9 mai 2013.
Les frères Castro durant l'audience, le 9 mai 2013. REUTERS/John Gress

Les trois frères Castro ont comparu ce jeudi 9 mai devant la cour de justice américaine. Ariel Castro est accusé d’avoir séquestré et violé trois femmes dans sa maison de Cleveland. Alors qu’Onil et Pedro doivent être libérés, Ariel est, lui, reparti menotté.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Cleveland, Raphaël Reynes

La tête baissée, les mains menottées durant toute l’audience, Ariel Castro n’a pas dit un mot. Pas eu un seul regard ce jeudi 9 mai au matin, ni pour la juge qui présidait l’audience, ni même pour son avocate, commise d’office, qui lui glissait par moments quelques mots.
Vêtu d’une tenue de prisonnier bleue marine, l’auteur présumé de l’enlèvement et du viol des trois jeunes femmes retrouvées lundi s’est vu notifier les sept chefs d’accusation qui pèsent contre lui.

Aucune réaction, si ce n’est un léger froncement de sourcils lorsque le parquet de Cleveland a réclamé une caution de cinq millions de dollars, que la juge Loren Moore a finalement fixée à 2 millions par victime, soit 8 millions de dollars au total. Autant dire qu’Ariel Castro reste en prison en attendant son procès.

Ses deux frères, en revanche, vont être libérés. Ils ont été mis hors de cause dans cette affaire et ne comparaissaient que pour des faits mineurs. Consommation d’alcool sur la voie publique et usage de stupéfiants. Des affaires datant de plusieurs années mais pour lesquelles Onil et Pedro n’avaient jamais comparu. La magistrate a abandonné ces charges. Ils devraient être libérés dans la journée.

Ariel Castro, lui, est reparti de l’audience comme il y était arrivé, menotté et la tête baissée. Il devrait être placé sous surveillance médicale anti-suicide dans la prison du comté.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail