Venezuela

Venezuela: pénurie de produits alimentaires de base, Maduro parle de «guerre économique»

Le président vénézuélien Nicolas Maduro, à Caracas, le 23 avril 2013.
Le président vénézuélien Nicolas Maduro, à Caracas, le 23 avril 2013. REUTERS/Carlos Garcia Rawlins
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Venezuela, la pénurie de maïs, de blé et de sucre se fait de plus en plus sentir. Le gouvernement se retrouve obligé d'importer 700 000 tonnes de produits alimentaires des pays du Mercosur. Le président Nicolas Maduro monte au créneau et accuse.

Publicité

Le président Nicolas Maduro a parlé de « guerre économique ». Il a accusé Alimentos Polar, la plus grande entreprise de production alimentaire du pays, de cacher des produits de base, provoquant ainsi des pénuries et de vouloir déstabiliser son gouvernement.

« Je convoque publiquement le directeur de cette entreprise à une réunion mardi. Et qu'il vienne avec toute son équipe de direction, car il va falloir qu'il s'explique devant le gouvernement, dit Nicolas Maduro. Pourquoi avez-vous réduit la production ? Pourquoi la pénurie ? Car c'est votre obligation, Monsieur, de fournir le marché national ! Nous allons étudier tout ça de près, et ensuite nous allons dire la vérité au pays. Et je demande au peuple de continuer, comme toujours, à lutter, avec patience. »

Nicolas Maduro a annoncé également que le gouvernement ouvrira des enquêtes concernant les sommes en devises dont disposent les entrepreneurs. Des enquêtes visant à contrôler si ces derniers respectent bien l'accord passé avec le gouvernement pour l'importation de produits de première nécessité.

Le contrôle des changes n'est pas la seule explication aux pénuries qui frappent le Venezuela. Le modèle d'économie sociale, que le président veut perpétuer à la suite de son prédécesseur Hugo Chavez, se heurte également à la détérioration de l'appareil productif du pays.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail