Pérou

Pérou: l'inconfortable situation de la maire de Lima

Susana Villaran, la maire de Lima.
Susana Villaran, la maire de Lima. Montage RFI

Au Pérou, la maire de Lima, Susana Villaran, dont le poste était menacé a finalement évité de justesse un processus de révocation. Cette maire de gauche, qui a obtenu la majorité lui permettant d'achever son mandat, en décembre 2014, a initié plusieurs réformes et projets dans les énormes banlieues de la capitale péruvienne. Mme Villaran, qui s'oppose notamment à son prédécesseur, Luis Castaneda, a déclaré ouverte la lutte contre les « mafias » qui gangrènent Lima. Mais un juge se tient sur sa route...

Publicité

Avec notre correspondante à Lima, Chrystelle Barbier

Décidemment, Susana Villaran n’en finit pas de voir son poste de maire de Lima remis en question. Après avoir échappé de justesse à un processus de révocation populaire en mars, c’est désormais un juge qui prétend la destituer. Un juge qui est cependant loin d’être un inconnu pour la dirigeante de gauche. Malzon Urbina La Torre est ainsi le juge ayant ordonné la réouverture de La Parada, un immense marché insalubre, dont la fermeture municipale avait provoqué en 2011 des affrontements mortels entre des milliers de commerçants et les forces de l’ordre. En statuant en faveur des commerçants début avril, le juge avait provoqué l’indignation de la maire de Lima qui avait immédiatement fait appel de la décision.

Aujourd’hui la procédure d’appel est toujours en cours, mais elle n’a pas empêché le juge Urbina d’ordonner cette fois la destitution de Susana Villaran pour ne pas avoir rétabli l’accès à La Parada, et donc pour ne pas avoir respecté son jugement. De nombreux experts estiment cependant cet ordre sans valeur juridique, aucun juge n’ayant selon eux le pouvoir de destituer une autorité élue par le peuple.

Qu’en sera-t-il donc de Susana Villaran ? Il revient désormais au Jury national des élections (JNE) d’en décider.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail