Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Espionnage

Espionnage: Edward Snowden en transit à Moscou

L’avion dans lequel se trouve Edward Snowden, parti dans la matinée de Hong Kong, à son arrivée ce dimanche 23 juin peu après 13 h GMT à l’aéroport de Moscou – Chermetievo.
L’avion dans lequel se trouve Edward Snowden, parti dans la matinée de Hong Kong, à son arrivée ce dimanche 23 juin peu après 13 h GMT à l’aéroport de Moscou – Chermetievo. REUTERS/Tatyana Makeyeva
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Edward Snowden, le jeune informaticien américain à l'origine des fuites sur le programme de surveillance de la NSA, est arrivé à 17h locale (11h TU) à Moscou, ce dimanche 23 juin, en provenance de Hong Kong. Si la capitale russe ne serait apparemment qu'une escale, le doute subsiste toujours sur sa prochaine destination. Selon le ministre des Affaires étrangères de l'Equateur, Edward Snowden a sollicité l'asile politique auprès de son pays.

Publicité

Selon plusieurs sources de la compagnie aérienne Aeroflot avec laquelle voyage Edward Snowden, un billet aurait été réservé en son nom entre Moscou et Cuba.

Une surprise puisque depuis son arrivée à Hong Kong on pensait plutôt à l'Equateur. Le ministre des Affaires étrangères équatorien avait d'ailleurs entrouvert la porte en assurant qu'il était ouvert à toute demande d'asile. L'informaticien américain ne serait pas le premier à s'y réfugier. Julian Assange, le fondateur de Wikileaks, est réfugié à l'ambassade équatorienne à Londres depuis un an.

Le rôle de Julian Assange

Le fondateur du site collaboratif assure avoir négocié l’asile de Snowden, mais en Islande, où plusieurs dirigeants de Wikileaks sont installés. Ils ont déclaré vendredi qu'un vol était déjà prêt pour transporter Snowden jusque sur l'île du Grand Nord.

Un pays d'accueil qui conviendrait à l'informaticien, inculpé vendredi 21 juin pour espionnage par la justice américaine. C'est le pays le plus proche de ses valeurs et prises de position pour un internet libre et indépendant. Mais rien n'est gagné encore pour l'ancien consultant de la NSA, les services de sécurité américains.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.