Accéder au contenu principal
Etats-Unis

La Cour suprême des Etats-Unis offre une double victoire aux homosexuels américains

Scène de liesse en Californie, après que la Cour suprême ait invalidé la proposition visant à restreindre le mariage aux couples hétérosexuels.
Scène de liesse en Californie, après que la Cour suprême ait invalidé la proposition visant à restreindre le mariage aux couples hétérosexuels. REUTERS/Jonathan Alcorn
Texte par : RFI Suivre
2 mn

C’est une journée historique pour les homosexuels américains à qui la Cour suprême a offert une double victoire ce mercredi 26 juin. La plus importante est celle qui concerne l’invalidation de la loi de 1996, promulguée par Bill Clinton, qui déclarait que le seul mariage légalement reconnu au niveau fédéral était celui entre un homme et une femme.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Cinq des neufs juges ont estimé que cette loi était anticonstitutionnelle, car c’est une atteinte à la liberté des personnes qui est protégée par le cinquième amendement. La loi est maintenant abrogée mais la décision n’affecte que les couples homosexuels et lesbiens qui sont mariés dans les 12 Etats et le district de Columbia qui reconnaissent l’union entre personnes du même sexe.

Ces couples auront maintenant le droit de bénéficier des mêmes avantages sociaux que les hétérosexuels. Pour les couples vivant dans les 38 Etats où le mariage gay n’est pas reconnu, la situation reste la même que par le passé.

En ce qui concerne le mariage gay en Californie, qui a été brièvement autorisé avant d’être interdit en 2008 à la suite d’un référendum , la Cour a rendu un jugement ambigu : elle ne s’est pas vraiment prononcée, déclarant simplement que la plainte déposée par les militants anti-gay était irrecevable. Elle renvoie donc l’affaire devant une cour inférieure, ce qui, en termes pratiques, permet dans l’intervalle aux couples du même sexe de se marier de nouveau en Californie.

En 2008, les adversaires du mariage gay avaient réussi à faire approuver un référendum l’interdisant. En route vers le Sénégal, pays où l’homosexualité est un délit, Barack Obama a salué la décision de la Cour.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.