ETATS-UNIS

Etats-Unis: le procès Zimmerman passionne le pays

Photo de George Zimmerman prise le 11 avril 2012 au bureau du Shérif de Seminole en Floride, le meurtrier présumé du jeune noir Trayvon Martin (D) (photo non datée.
Photo de George Zimmerman prise le 11 avril 2012 au bureau du Shérif de Seminole en Floride, le meurtrier présumé du jeune noir Trayvon Martin (D) (photo non datée. REUTERS
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le procès de George Zimmerman passionne l’Amérique : George Zimmerman est accusé d’avoir tué Trayvon Martin, un jeune noir de 17 ans en février 2012, à Sanford en Floride. Son procès qui a commencé il y a un peu plus d’une semaine est suivi avec grand intérêt par les Américains.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

C’est la deuxième semaine du procès de George Zimmerman. Cet hispanique de 29 ans est accusé du meurtre sans préméditation de Trayvon Martin, un adolescent noir de 17 ans.

Le sort de l'accusé dépendra du talent de ses avocats à prouver que comme il l’affirme, il a tiré sur Trayvon Martin en état de légitime défense, après avoir été attaqué par le jeune noir. Comme la Floride est l’un des Etats qui autorisent la présence de caméras dans le prétoire, toutes les chaînes de télévision en continu, CNN, Foxnews, MSNBC diffusent chaque jour depuis le 24 juin les audiences pratiquement du début à la fin. Les chaînes ont trouvé le meilleur programme de téléréalité pour meubler leur antenne à peu de frais et les Américains sont rivés à leur téléviseur.

Indignation de la communauté noire

L’une des raisons de cet intérêt est la connotation raciale de cette affaire. Au lendemain de la mort de Trayvon Martin, toute la communauté noire s’était levée pour dénoncer un meurtre racial. Même le président Barack Obama avait déploré l’incident déclarant que s’il avait un fils, il serait comme Trayvon. Mais George Zimmerman qui est blanc a aussi ses partisans qui croient sa version : celle d’une attaque par le jeune homme qui lui aurait cogné la tête contre le trottoir. S’il est acquitté, il est toutefois à craindre que des émeutes éclatent. Des tweets menaçants sont déjà adressés à l’accusé, l’un d’eux disant : « Quelqu’un devrait tuer Zimmerman ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail