Mexique

Mexique: le chef du puissant cartel des Zetas arrêté

Une photo du chef du cartel des Zetas, Miguel Angel Treviño, arrêté, hier, lundi 15 juillet 2013, par la marine mexicaine.
Une photo du chef du cartel des Zetas, Miguel Angel Treviño, arrêté, hier, lundi 15 juillet 2013, par la marine mexicaine. AFP PHOTO/ Yuri CORTEZ

Gros coup de filet au Mexique. Des éléments de la marine mexicaine ont arrêté, hier, lundi 15 juillet, le chef du cartel des Zetas, Miguel Angel Treviño, alias le « Z-40 ». Ce narcotrafiquant, qui était également recherché par les Américains, a été capturé sans coup férir dans l’Etat frontalier de Tamaulipas.

Publicité

Avec notre correspondant à Mexico, Patrick John Buffe

Jusqu’à ce jour, il était avec le Chapo Guzman, leader du cartel de Sinaloa, l’un des deux narcotrafiquants les plus recherchés du Mexique. Les autorités offraient 2,5 millions de dollars pour toute information permettant sa capture. Les Américains allaient jusqu'à 5 millions.

Son arrestation s’est déroulée sans qu’un seul coup de feu ne soit tiré...

Eduardo Sanchez

Cet ancien militaire âgé de quarante ans était à la tête d’un cartel très puissant et surtout très sanguinaire. Pour exemple, en août 2010, les Zetas ont exécuté 72 immigrants d’Amérique centrale et du Sud, retrouvés les mains liées dans le dos dans un ranch du nord-est mexicain.

Coup dur au narcotrafic

Jusqu’à la moitié des années 2000, les Zetas étaient le bras armé du cartel du Golfe dont ils se sont finalement séparés. Ce qui a provoqué une guerre sans merci entre les deux organisations, ainsi qu’avec d’autres groupes. Plus encore à partir du moment où les Zetas ont entrepris de contrôler une grande partie du trafic de drogue dans tout le Mexique, et même en Amérique centrale.

Pour le président Peña Nieto, plus qu'un coup d'éclat, cette arrestation est surtout le coup le plus dur qu’il a porté au narcotrafic depuis qu’il a assumé la présidence en décembre dernier. Et la détention de ce baron de la drogue devrait lui permettre de démontrer que sa stratégie, qui se base sur le renseignement et une plus grande coordination entre les corps de sécurité, commence à porter ses fruits.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail