Etats-Unis

En visite en Arizona, Barack Obama veut relancer le secteur immobilier

Au lycée Desert Vista de Phoenix, Barack Obama a parlé immobilier, ce mardi 6 août 2013.
Au lycée Desert Vista de Phoenix, Barack Obama a parlé immobilier, ce mardi 6 août 2013. REUTERS/Larry Downing

Poursuivant ses tournées estivales à travers les États-Unis pour promouvoir sa politique économique destinée à améliorer le sort de la classe moyenne, Barack Obama s’est rendu en Arizona ce mardi 6 août pour parler de l’immobilier.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Barack Obama n’a pas choisi Phoenix par hasard. Dans cette ville qui avait particulièrement souffert de la crise immobilière de 2008, la situation s’est sensiblement améliorée aujourd’hui.

Une belle occasion pour Barack Obama de s’accorder un satisfecit. « Grâce aux mesures que nous avons prises, le marché immobilier va mieux. Tous les prix ont augmenté au rythme le plus rapide en sept ans. Les ventes sont en hausse de 50%, le bâtiment de près de 75% . Le nombre des saisies a diminué des deux tiers. Des millions de familles ne sont plus en retard dans le paiement de leur hypothèque », s’est félicité le président américain.

Barack Obama a aussi souhaité que le gouvernement se désengage de son rôle de garant des prêts immobiliers qui passent par les deux géants Fannie Mae et Freddie Mac, grands responsables de l’éclatement de la bulle immobilière. Pour les sauver, le Trésor, c’est-à-dire les contribuables, avait dû leur donner 200 milliards de dollars qu’il commence tout juste à récupérer.

Obama a appelé les prêteurs privés à prendre leurs responsabilités. Il a aussi saisi l’occasion pour plaider en faveur de l’adoption d’une réforme de l’immigration, soulignant qu’elle contribuerait à faire remonter la valeur de l’immobilier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail