Mexique

Après les tempêtes, le Mexique à l'heure du bilan

Les habitants ne peuvent que constater les dégâts.
Les habitants ne peuvent que constater les dégâts. REUTERS/Henry Romero

Au Mexique, les dégâts laissés par les deux ouragans ne sont pas encore quantifiables. Le gouvernement promet de l’aide tandis que la solidarité se met en place. Le dernier bilan humain fait état d'au moins 101 morts et 68 disparus. En une semaine, plus de 58 000 personnes ont été évacuées et on dénombre plus de 200 000 sinistrés dans tout le pays.

Publicité

Avec notre correspondant à Mexico, Patrice Gouy

Le gouverneur du Sinaloa, l’Etat situé tout au nord du Mexique, où s’est abattu l’ouragan Manuel après son passage sur Acapulco, demande à l’ensemble de la population de ne pas oublier son Etat dans la distribution de l’aide humanitaire urgente. 140 000 habitants des dix communes les plus touchées par l’ouragan sont dans le dénuement le plus total. Le président Enrique Pena Nieto a débloqué une aide de 100 millions de dollars du Fonds national pour les désastres naturels.

Les touristes ont pu quitter Acapulco

Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur cette région durement touchée par la sécheresse depuis plusieurs années, devraient tout de même faire le bonheur des agriculteurs. Les barrages qui servent à l’irrigation des plaines agricoles se sont totalement remplis.

Plus au sud, la région d’Acapulco se remet doucement. Les 40 000 touristes coincés pendant six jours dans la célèbre station balnéaire sont tous rentrés chez eux. Exceptionnellement, les péages de l’autoroute du soleil étaient gratuits jusqu’à Mexico.

La société protectrice des animaux a lancé une campagne pour récolter des vivres et venir en aide aux milliers d’animaux que les pluies ont dispersés et qui errent affamés, désorientés, à la recherche de leurs maîtres.

Cliquez pour voir le diaporama

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail