Accéder au contenu principal
MEXIQUE

Au Mexique, les élus municipaux menacés par les cartels

Des policiers enquêtent sur la scène d'un crime perpétré par les cartels de la drogue au Mexique, le 22 mai 2012.
Des policiers enquêtent sur la scène d'un crime perpétré par les cartels de la drogue au Mexique, le 22 mai 2012. AFP PHOTO/Julio Cesar AGUILAR
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Mexique, mécontentement de nombreux élus des petites municipalités qui sont la proie des mafias et cartels.Ils ne savent plus à qui s’adresser pour obtenir de l’aide. Les enlèvements et assassinats d'élus sont courants depuis des années et les moyens de lutte semblent insuffisants.

Publicité

Avec notre correspondant à Mexico, Patrice Gouy

Ignacio Lopez Mendoza, membre de l’association des maires de gauche et président municipal d’un village du Michoacán, un état situé a 300 km  nord-ouest de Mexico, a été enlevé torturé et assassiné. C’est le 41ème maire exécuté en moins de 5 ans.

Il y a quelques semaines, cet homme de conviction avait entamé une grève de la faim devant le Sénat pour attirer l’attention des autorités sur les petites municipalités qui sont totalement laissées à la merci des criminels.

250 présidents municipaux se plaignent d’être menacés

La plupart doivent verser une partie de leur budget aux mafias et leur rétrocéder un pourcentage sur tous les travaux publics. Malgré des budgets rachitiques, les rackets atteignent 10 à 15 000 euros par mois. Ce qui empêche les maires de payer leur personnel municipal.

Les groupes criminels exigent souvent de nommer les fonctionnaires chargés de la sécurité pour constituer des réseaux de corruption leur permettant d’agir en toute impunité. Le gouvernement mexicain regrette de tels assassinats mais n’a aucune stratégie à ce jour pour protéger les élus locaux des petits villages.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.