Accéder au contenu principal
Venezuela

Venezuela: l'ombre d'Hugo Chavez plane sur les élections municipales

Les Vénézuéliens voteront sous le regard d'Hugo Chavez.
Les Vénézuéliens voteront sous le regard d'Hugo Chavez. AFP PHOTO/ Leo RAMIREZ
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les élections municipales ont lieu ce dimanche 8 décembre au Venezuela où 335 municipalités sont en jeu. Et elles se déroulent dans un contexte particulier puisque c'est aujourd'hui que le pays célébrera pour la première fois le jour de la loyauté et de l'amour à Hugo Chavez. Si le chef de la révolution bolivarienne est décédé le 5 mars dernier, la date du 8 décembre est symbolique pour le gouvernement : il y a un an, Hugo Chavez donnait sa dernière allocution présidentielle retransmise à la télévision. Une intervention où il confiait les rênes du pays à Nicolas Maduro « si quelque chose lui arrivait ».

Publicité

Avec notre correspondant à Caracas,Julien Gonzales

Les Vénézuéliens voteront sous le regard d'Hugo Chavez ce dimanche : des affiches de l'ancien chef de la révolution bolivarienne dans les rues, des chants en l'honneur de l'ancien président. Et surtout, son visage sur le bulletin de vote des candidats du Parti socialiste vénézuélien.

Nicolas Maduro a prévenu : des actes commémoratifs seront célébrés partout dans le pays « pour exalter la pensée bolivarienne, exprimer un amour infini pour Hugo Chavez ».

« Un acte grossier de manipulation »

La direction du Conseil national électoral, en charge de l'organisation du scrutin, refuse tout « conditionnement électoral ». Seul un membre de l'instance a dénoncé « un acte grossier de manipulation de l'administration de Nicolas Maduro ».

Pour l'opposition politique, cette mesure « viole plusieurs principes démocratiques ». Certains candidats au scrutin évoquent la question du financement de ces cérémonies « assuré par le Trésor public ». D'autres avancent l'interdiction de tout type de publicité électorale les jours de vote.

Mais Nicolas Maduro a eu le dernier mot : il a promis « de ne céder à aucun chantage face à ce devoir de mémoire » et de célébrer « l'héritage intacte du Commandant Suprême ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.