Etats-Unis / Société

L'usage récréatif du cannabis devient légal dans deux Etats américains

En avril 2012, des manifestations de soutien au projet de légalisation avait rassemblé des milliers de personnes à Denver (Colorado).
En avril 2012, des manifestations de soutien au projet de légalisation avait rassemblé des milliers de personnes à Denver (Colorado). Marc Piscotty/Getty Images/AFP

A partir de mercredi 1er janvier, l’usage du cannabis « à des fins récréatives » devient légal dans les Etats du Colorado et de Washington. Cette mesure marque une nouvelle étape dans un pays où l’usage du cannabis à des fins médicales était déjà répandu. En moins d’une décennie, les Etats-Unis ont effectué un virage à 180 degrés sur les drogues douces.

Publicité

Perdue pour de bon, la guerre contre la drogue déclarée par Richard Nixon en juin 1971 ? Pas gagnée en tout cas. Plus de quarante ans après, le combat pour la légalisation du cannabis progresse sur le continent américain. Seulement trois semaines après l’adoption par l’Uruguay d’une loi légalisant le cannabis - drogue douce que l’on appelle plutôt marijuana de l’autre côté de l’Atlantique - c’est au tour de deux Etats américains, le Colorado et l’Etat de Washington, d’en autoriser l’usage « à des fins récréatives » à partir de ce mercredi 1er janvier 2014.

28 grammes par personne

Il ne s’agit en fait que de l’entrée en vigueur d’une loi dépénalisant l’usage du cannabis décrétée après référendum dans ces deux Etats il y a treize mois, le 6 novembre 2012. Il en va de même sur la côte Est dans la ville de Portland (Maine), qui vient aussi de l’adopter à l’échelon municipal. A compter du 1er janvier, les habitants de Portland, du Colorado et de Washington (pas la capitale fédérale des Etats-Unis mais l’État situé au nord-ouest de la côte Pacifique) vont donc pouvoir acheter de la marijuana dans des points de vente détenteurs d’une licence accordée par les autorités locales.

Un autocollant de soutien à la proposition 19 légalisant le cannabis dans l'Etat de Californie (USA).
Un autocollant de soutien à la proposition 19 légalisant le cannabis dans l'Etat de Californie (USA). REUTERS/Mike Blake

Dans ces échoppes, les détaillants pourront vendre jusqu’à une once (28 g) par client (soit de quoi rouler entre 25 et 50 joints selon la taille) mais à condition que l'acheteur soit âgé de 21 ans minimum, comme c’est déjà le cas pour l’alcool sur tout le territoire. D’autres conditions devront être remplies, toute empreintes de bon sens : que le magasin ne soit pas situé à proximité d’un endroit fréquenté régulièrement par des mineurs (école, aire de jeu, etc.) par exemple, ou encore que l’acheteur soit résident de l’Etat en question depuis au moins trois mois. Dans l’Etat de Washington (6,8 millions d’habitants), plus de 3 700 demandes de licence ont été déposées et vont être délivrée au compte-gouttes (environ 350) alors que dans le Colorado (5,1 millions d’habitants) 8 magasins vont pouvoir en faire le commerce dès le Nouvel An. A terme, plus d'un millier de points de vente vont ouvrir dans les deux Etats, sachant qu'ils devront produire, c'est-à-dire cultiver et récolter, au minimum 70% de leurs stocks.

Un commerce prometteur

Si la consommation de cannabis à des fins médicales était déjà légale dans vingt Etats américains, il s’agit d’une grande première sur le territoire US, première rendue possible par un vote du Congrès qui a mis fin à la prohibition du cannabis à l’échelon fédéral (entendez national) le 5 février 2013. En plus de constater l’inefficacité de la répression en la matière, ces Etats ont saisi l’opportunité de faire entrer dans leurs caisses de l’argent qui leur échappait complètement, en prélevant des taxes. En plus de contrôler la distribution et de prélever un pourcentage sur chaque gramme vendu (25% dans le Colorado à 15 dollars le gramme), le Colorado et Washington vont pouvoir également superviser la culture, la qualité et le dosage du cannabis en circulation.

D’autres Etats, comme la Californie, où l’usage du cannabis à des fins médicales est autorisé, attendent de voir ce que donne l’expérience pour franchir le pas. Il faut dire que le marché est potentiellement gigantesque. Un cabinet d’étude cité par l’Agence France-Presse estime que les ventes légales de cannabis vont passer de 1,4 milliard à 2,34 milliards de dollars entre 2013 et 2014. En dehors des Etats-Unis, les pays voisins vont également suivre l’expérience avec intérêt. Un rapport de l’Organisation des Etats américains (OEA) invitait d’ailleurs en mai dernier à étudier une éventuelle légalisation du cannabis pour court-circuiter les trafics.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail