Accéder au contenu principal
Equateur

Equateur : démantèlement d'une bande spécialisée dans le trafic de personnes

L´Equateur est un pays de transit pour les trafiquants depuis la suppression du visa d´entrée en 2008.
L´Equateur est un pays de transit pour les trafiquants depuis la suppression du visa d´entrée en 2008. Wikimedia Commons
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Une opération conjointe des polices équatorienne et colombienne a démantelé une bande spécialisée dans le trafic de personnes. Des migrants d´Asie et d´Afrique ont été libérés. Ils vivaient dans des conditions plus que précaires, entassés dans deux chambres, sans vêtements chauds et sans nourriture. Ils avaient payé chacun entre 5 000 et 8 000 euros dans l'espoir de trouver un travail.

Publicité

Avec notre correspondant à Quito, Eric Samson

Les onze étrangers étaient retenus dans une maison aux fenêtres toujours fermées, à deux minutes du nouvel aéroport international de Quito. Ils étaient arrivés le 17 janvier dernier après des escales en Argentine et au Pérou pour faire croire qu´ils étaient touristes. Dès leur arrivée, « les coyotes » comme on appelle ici les trafiquants de personnes leur avaient retiré leurs bagages.

Ils vivaient depuis dans des conditions plus que précaires, entassés dans deux chambres, sans vêtements chauds et pratiquement pas d´aliments. Ils étaient constamment surveillés et sans communication. Tous n´attendaient qu´une chose : de faux-papiers pour continuer leur voyage vers les Etats-Unis, via la Colombie.

L'Equateur, pays de transit

C´est d´ailleurs à Bogota qu´un migrant victime du même réseau a pu envoyé un courriel et une photo pour dénoncer les conditions déplorables de son séjour à Quito.Cinq personnes ont été arrêtées, dont une Equatorienne. Séduits par de fausses promesses de travail, les migrants avaient payé chacun entre 5 000 et 8 000 euros.

L´Equateur est un pays de transit pour les trafiquants depuis la suppression du visa d´entrée en 2008. Après avoir constaté un triplement du nombre de visiteurs en provenance de plusieurs pays d´Asie et d´Afrique, les autorités avaient d´ailleurs rétabli en septembre 2010 le visa d´entrée pour plusieurs pays dont l´Erythrée, l´Ethiopie, le Kenya, le Nigeria et la Somalie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.