MEXIQUE

Le Mexique s'attaque à l'argent des cartels

Deux tunnels reliant les Etats-Unis et le Mexique, et destinés au trafic de drogue, ont été découverts début avril en Californie.
Deux tunnels reliant les Etats-Unis et le Mexique, et destinés au trafic de drogue, ont été découverts début avril en Californie. REUTERS/Immigration and Customs Enforcement/Handout via Reuters

Au Mexique, le ministre des Finances, Luis Videgaray, a annoncé de nouvelles mesures contre les cartels lors de la réunion annuelle de printemps du FMI et de la Banque Mondiale qui se déroulait à Washington le 12 avril. C'est un changement de cap dans la lutte contre le blanchiment d’argent et face à la puissance des barons de la drogue.

Publicité

Avec notre correspondant à Mexico, Patrice Gouy

Grâce aux réformes structurelles nouvellement votées, le ministre des Finances d’Enrique Pena Nieto a de nouvelles attributions. Le Parlement lui a donné toute faculté pour suivre à la lettre les recommandations des organismes internationaux en matière de lutte contre le blanchiment d’argent.

Liste rouge

Ce ministère va constituer une liste rouge des individus ou des entreprises suspectées d’être liées aux cartels de la drogue, en suivant les directives émises par l’ONU et l’OFAC, le Bureau de contrôle des actifs à l’étranger du Trésor américain. Cette mesure empêchera toute institution à caractère financier, banques et maisons de change, d’effectuer des transactions avec les personnes ou les entreprises inscrites sur cette liste et permettra également de s'en prendre à leurs biens.

Le ministre mexicain estime que ces nouvelles mesures rendront plus efficace la lutte contre la capacité financière des trafiquants de drogue. Selon les estimations internationales, les cartels blanchissent chaque année au Mexique entre 10 et 14 milliards de dollars principalement dans la construction, le tourisme et l’agriculture.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail