Accéder au contenu principal
ETATS-UNIS

Etats-Unis: l’oléoduc Keystone XL jette le trouble chez les démocrates

Des opposants au projet Keystone XL à San Francisco, le 3 février 2014.
Des opposants au projet Keystone XL à San Francisco, le 3 février 2014. REUTERS/Stephen Lam
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Vendredi 18 avril, l’administration Obama a annoncé qu’elle reportait à après les élections de novembre sa décision concernant la construction de l’oléoduc Keystone XL, qui doit transporter le pétrole du Canada au golfe du Mexique. Si au départ le report semblait politiquement une bonne idée,  celui-ci pourrait mettre en difficulté un certain nombre de candidats démocrates au Sénat.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

En retardant sa décision, l’administration Obama pensait que cela protègerait les candidats démocrates qui sont pour et qui auraient été vulnérables en cas de rejet du projet, et qu’en même temps cela apaiserait les écologistes qui sont contre. Mais après l’annonce du département d’Etat demandant un peu plus de temps pour poursuivre les études sur l’impact du pipeline sur l’environnement, bien des démocrates maugréent car ils auraient préféré qu’Obama se prononce comme il l’avait annoncé fin mai.

Ces candidats se présentent dans des Etats où la population est favorable à la construction de l’oléoduc et ils sont attaqués par leurs rivaux républicains qui les critiquent pour n’avoir rien obtenu de la Maison Blanche. Mary Landrieu, qui préside la commission de l’Energie est particulièrement vulnérable car l’oléoduc serait particulièrement bénéfique à son Etat, la Louisiane, située sur le golfe du Mexique. Elle a qualifié le report d’ « irresponsable et inacceptable ».

Occasion manquée

Son collègue de l’Alaska, Etat riche en pétrole, Mark Beguich, se plaint d’une occasion manqué de créer des milliers d’emplois. Un stratège démocrate estime toutefois que la décision n’aura pas d’effet important sur l’élection de novembre, l’électorat se focalisant plus sur l’Obamacare que sur Keystone XL.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.