Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Israël

Selon Newsweek, Israël espionne massivement les Etats-Unis

Manifestation de soutien à Jonathan Pollard à Jérusalem, le 19 mars 2013 lors de la visite du président américain Barack Obama.
Manifestation de soutien à Jonathan Pollard à Jérusalem, le 19 mars 2013 lors de la visite du président américain Barack Obama. AFP/ Gali Tibbon
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Les Israéliens espionnent-ils les Etats-Unis à grande échelle ? Newsweek en est persuadé. L'hebdomadaire publie cette semaine une enquête qui tend à prouver que l’espionnage israélien en Amérique «dépasse l’entendement». Ce dossier est basé sur des sources au Congrès américain qui ne souhaitent pas être citées. Une enquête qui tombe mal pour Israël.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

D’après les interlocuteurs de l’hebdomadaire, c’est un espionnage industriel à grande échelle qui est pratiqué par les services de renseignement israéliens. Des personnes qui voyagent pour participer à des congrès, des employés de compagnies américano- israéliennes, entrent aux Etats-Unis sous des prétextes professionnels, alors qu’ils ont en réalité un seul objectif : l’espionnage.

Au moment de l’affaire Pollard, voilà une trentaine d’année, Israël avait promis de ne plus espionner son allié. D’après cette enquête de Newsweek, les engagements n’ont pas été tenus et cela rend plus difficile encore la négociation actuelle en vue d’un accord bilatéral d’exemption de visas. Washington refuse pour l’instant ce régime privilégié à Israël car le pays pratique toujours une discrimination, selon la religion ou l’origine du citoyen américain qui souhaite voyager vers Tel Aviv.

L’avis favorable de certains membres du Congrès se heurte à la forte réticence des services de renseignements américains, à tel point qu’on peut s’interroger sur les motivations et l’agenda des informateurs de Newsweek à l’origine de ces fuites.


Israël dément les accusations

Avec notre correspondante à Jérusalem,Murielle Paradon

« Un tissu de mensonges ». C’est ainsi que les responsables israéliens qualifient l’enquête de Newsweek. Certains parlent même de relents antisémites, une accusation récurrente et brandie à chaque fois qu’Israël est attaqué.

De quoi s’agit-il ? De secrets industriels et techniques américains qu’Israël voulait découvrir, selon Newsweek. Faux à 100% rétorque le ministre des Affaires étrangères israélien, Avigdor Lieberman : « Nous respectons à la lettre notre engagement de ne pas espionner les Etats-Unis ». Un engagement pris à la suite de l’affaire Pollard, cet Américain condamné en 1987 à la prison à vie parce qu’il espionnait pour le compte des Israéliens.

Cette affaire tombe à un moment où les relations entre Israël et les Etats-Unis sont tendues. Les négociations de paix avec les Palestiniens, chapeautées par les Américains, ont échoué et sur le dossier du nucléaire iranien, les deux pays ont de fortes divergences.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.