CUBA

Lancement... et blocage d'un média indépendant à Cuba

Yoani Sanchez dirige la publication de Quatorze y medio avec son mari. (Photo de Feira de Santana le 19 février 2013)
Yoani Sanchez dirige la publication de Quatorze y medio avec son mari. (Photo de Feira de Santana le 19 février 2013) REUTERS/Ueslei Marcelino
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Une petite révolution avortée à Cuba. Le lancement, effectué ce mercredi, d'un journal en ligne, 14ymedio.com (Quatorze et demie), a été aussitôt bloqué par les autorités de l'île. Sa directrice n'est autre que la célèbre bloggeuse et opposante Yoani Sanchez. A Cuba, les opposants sont considérés comme des mercenaires au service des Etats-Unis.

Publicité

Aucun média contrôlé par l'Etat n'avait mentionné ce nouveau-né de la presse cubaine. Et pourtant, la publication de Quatorze y Medio jettait un pavé dans la mare. Les articles tranchent avec ce qu'on peut lire dans les journaux officiels. Le lecteur découvrait par exemple un reportage sur la violence nocturne à La Havane et un entretien avec un prisonnier politique. L'internaute ne pourra rien lire de plus : le site a été censuré par le pouvoir cubain aussitôt après sa mise en ligne.

L'éditorial de cette première édition dressait un bilan des réformes économiques entreprises par le président Raul Castro. Il s'agit de réformes significatives qui tranchent avec la politique de l'ancien président Fidel Castro, expliquait le journal qui poursuivait : « Mais malheureusement elles n'ont pas encore eu beaucoup d'effet sur la vie quotidienne des Cubains ».

Yoani Sanchez, qui dirige la publication avec son mari, promettait de présenter « un horizon complet d'informations, d'opinions et de faits sur la réalité de l'île. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail