Accéder au contenu principal
ETATS-UNIS

Peine de mort aux Etats-Unis: le Tennessee autorise la chaise électrique

La pénurie d'injection létale provenant de l'Union européenne fait réfléchir les Etats américains pour trouver un autre mode d'éxecution.
La pénurie d'injection létale provenant de l'Union européenne fait réfléchir les Etats américains pour trouver un autre mode d'éxecution. REUTERS/Jenevieve Robbins
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La pénurie de barbituriques pour les exécutions capitales aux Etats-Unis continue de provoquer controverse et réactions dans les 32 états qui pratiquent toujours la peine de mort. Les laboratoires européens n’exportent plus de produits destinés aux exécutions. Devant ce fait accompli, le gouverneur de l’état du Tennessee dans le sud des Etats-Unis, a promulgué une loi autorisant les autorités pénitentiaires à utiliser la chaise électrique pour exécuter les condamnés à mort.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

Electrocution, chambre à gaz, peloton d’exécution, pendaison, les Etats américains qui pratiquent la peine de mort s’interrogent sur les moyens de contourner la pénurie de produits barbituriques en provenance de l’Union européenne.

C’est une conséquence que les adversaires de la peine capitale n’attendaient pas, lorsqu’ils se sont réjouis, de l’arrêt des livraisons de produits pour injections létales en provenance d’Europe, ou lorsqu’ils se sont émus après l’agonie d’un condamné, le mois dernier dans l’Oklahoma.

→ A (RE) LIRE : Longue agonie pour Clayton Lockett, exécuté dans l'Oklahoma

Le Tennessee, qui jusque là, donnait le choix aux prisonniers, va revenir à la chaise électrique en cas de pénurie de barbituriques. Jugée inhumaine après des exécutions longues et douloureuses, cette méthode avait pourtant été abandonnée par la grande majorité des autorités pénitentiaires.

L'Etat du Tennessee est ainsi le premier état américain à légiférer, mais d’autres régions préparent de nouvelles réglementations. Le Wyoming, par exemple, s’interroge sur un éventuel retour au peloton d’exécution. Les opposants à la peine de mort tentent pour l’instant sans succès de mobiliser l’opinion publique américaine sur ce sujet.

→ A (RE) LIRE : Etats-Unis : une exécution suspendue dans le Missouri

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.