Accéder au contenu principal
Mexique / Pétrole

Mexique: la réforme du secteur de l’énergie adoptée par les députés

La compagnie publique Pemex, qui a le monopole dans le secteur pétrolier au Mexique, représente plus du tiers des revenus budgétaires du pays.
La compagnie publique Pemex, qui a le monopole dans le secteur pétrolier au Mexique, représente plus du tiers des revenus budgétaires du pays. REUTERS/Edgard Garrido
Texte par : RFI Suivre
1 min

Le Parlement mexicain est en train d'adopter la loi qui permet aux entreprises nationales ou étrangères d'investir dans le secteur pétrolier. L'énergie était jusqu'à présent du seul ressort de la compagnie publique Pemex, mais qui subit une perte de vitesse.

Publicité

Les députés ont adopté la loi mettant fin au monopole de l'Etat exercé depuis 1938 via la compagnie nationale Pemex sur le secteur de l'énergie. Des capitaux privés, mexicains ou étrangers pourront s'investir dans la prospection et la distribution.

Pour le gouvernement, c'est le moyen de relancer l'exploitation pétrolière mexicaine alors que Pemex vient d'annoncer une perte de plus de 4 milliards de dollars au 2e trimestre. Septième compagnie productrice de pétrole au monde, Pemex a vu ses coûts de production augmenter sensiblement et elle est passée en dix ans de près de 3,5 millions de barils par jour à 2,5 millions seulement.

Les espoirs reposent sur les techniques d'exploitation en eau profonde mises en œuvre par les groupes privés. Les opposants à la libéralisation du secteur pétrolier, généralement à gauche de l'échiquier politique mexicain, mettent en avant les risques de diminution des ressources financières de l'Etat, car Pemex représente à elle seule plus du tiers des recettes budgétaires du pays.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.