Accéder au contenu principal
Colombie / Farc

Colombie: un chef des FARC se rend aux autorités

Des armes des FARC saisies par l'armée colombienne en juillet 2013.
Des armes des FARC saisies par l'armée colombienne en juillet 2013. REUTERS/Filiberto Guarnizo-Defense Ministry/Handout via Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'événement fait couler beaucoup d'encre en Colombie : l'un des chefs politiques de la guérilla des FARC Simon Bernate s'est rendu aux autorités alors que les pourparlers de paix entre gouvernement et FARC doivent reprendre, ce lundi 1er septembre, à Cuba.

Publicité

Simon Bernate est le nom que s'était choisi Leonardo Chaux Hernandez quand il avait intégré les FARC, il y a quinze ans. Au sein de la guérilla marxiste, il a été l'un des hommes forts : formateur, instructeur et organisateur de différents groupes combattants des FARC. Il était leur idéologue et l'ancien homme de confiance d'Alfonso Cano, un ex-chef des FARC abattu il y a trois ans par l'armée colombienne.

Ce week-end, Simon Bernate s'est lui-même rendu à une brigade de l'armée dans le département de Tolima, au centre du pays. Selon un communiqué du ministère colombien de la Défense, le désormais ex-guérilléro aurait déclaré être « fatigué de la guerre » et d'avoir abandonné les FARC pour assurer un meilleur avenir à sa famille.

Simon Bernate va maintenant bénéficier d'un programme spécifique, mis en place par les autorités et qui vise à faciliter la réintégration d'anciens guérilléros dans la société colombienne. Ce programme garantit également des mesures de sécurité pour les démobilisés et leur famille car les actes de représailles commis par la guérilla contre ceux qui la quittent sont, en effet, une pratique courante.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.