Revue de presse des Amériques

A la Une: Barack Obama doit annoncer plan d’action contre Ebola

Barack Obama.
Barack Obama. REUTERS/Kevin Lamarque

Publicité

Barack Obama est attendu ce mardi au siège du Centre de contrôle et de prévention des maladies, à Atlanta dans l'Etat de Géorgie. Durant sa visite, le président doit annoncer un plan d'action, dont les grandes lignes sont d'ores et déjà dévoilées ce matin dans la presse : « Obama annoncera une amplification significative de l'aide américaine contre Ebola », titre ainsi le Los Angeles Times. LeNew York Times précise que l'administration Obama va envoyer « plus de docteurs et plus de conseillers médicaux en Afrique de l'Ouest, augmenter le nombre des hôpitaux de campagne et des formations pour le personnel soignant local ». Pour encadrer ce plan d'action, qui coutera 763 millions de dollars, « 3 000 soldats américains seront envoyés en Afrique ».

Face à ces annonces, les éditorialistes sont presqu'unanimes: « Enfin le plan d'action que le monde attendait », résume ainsi le Los Angeles Times. Barack Obama a été en effet très critiqué pour avoir tardé à mettre en place une stratégie de lutte contre Ebola. « Avec cet océan qui sépare l'Amérique de l'Afrique, on est tenté d'ignorer ce qui se passe dans les pays affectés par la fièvre hémorragique », estime le Tampa Bay Times. « Pourtant, les Africains qui se battent contre ce fléau ont besoin de tout », renchérit de son côté USA Today. « Le plan d'action américain va, espérons-le, également inciter d'autres pays occidentaux à prendre des mesures significatives. Car pour venir à bout d'Ebola, il faut rien moins qu'une mobilisation mondiale ».

USA : Congrès doit débattre plan d’Obama pour armer rebelles syriens

La Chambre des représentant doit débattre et voter l'autorisation demandée par Barack Obama d'armer et d'entraîner les rebelles syriens modérés pour combattre l'organisation de l'Etat islamique. Selon le Washington Post, les élus vont se prononcer sur un plan élaboré par les Républicains, majoritaires à la Chambre. Ce plan se présente sous forme d'un amendement à la loi de finance temporaire, qui doit financer les administrations fédérales à partir du 1er octobre et jusqu'au 11 décembre. « Il règne un calme étonnant dans les rangs républicains », constate le Washington Post. Un calme probablement dû à la nature du texte proposé par les dirigeants du parti.

Cet amendement permettrait à Barack Obama d'armer et d'entraîner les rebelles syriens. Mais « le Pentagone sera obligé de rendre régulièrement compte devant le Congrès de l'identité des rebelles syriens choisis pour ce programme et des armes qui leur seront livrées », explique le quotidien qui conclut: « Ce texte devrait obtenir l'aval d'une majorité d'élus. Par contre, il faudrait en voter un nouveau en décembre. Et de nombreux représentants et sénateurs, républicains et démocrates, voudraient organiser un débat et un vote sur le bien-fondé de l'ensemble de l'intervention militaire américaine en Irak et en Syrie. Ce sera après les élections de mi-mandat, qui se dérouleront le 4 novembre prochain ».

Mexique : plan aérien pour évacuer touristes après passage de l’ouragan Odile

Au Mexique les autorités ont mis en place un pont aérien pour évacuer les quelques 30 000 touristes bloqués dans la région de la Basse Californie après le passage de l'ouragan Odile. D'après El Excelsior, « des appareils militaires et commerciaux effectuent des rotations gratuites entre la ville de Los Cabos et La Paz ». L'ouragan a fait de nombreux dégâts mais pas de victimes. Le quotidien El Universal prévient qu'« Odile se trouve encore dans la région, avec des vents dépassant toujours les 120 km/h et des pluies torrentielles ».

Colombie : 2 millions d’habitants sortis de pauvreté extrême

En Colombie plus de 2 millions de personnes sont sorties de la pauvreté extrême depuis 2010. Une annonce faite ce lundi par le président Juan Manuel Santos et largement reprise dans la presse aujourd'hui. « La réduction de la pauvreté en Colombie fut l'une des promesses du premier mandat du président colombien », fait remarquer El Espectador. « C'est un grand pas qui a été franchi », estime El Tiempo. « Pour la première fois qu'on la mesure, la pauvreté affecte moins de 30% de la société. Un chiffre en amélioration donc mais toujours aussi inacceptable », conclut le journal.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail