Brésil

Présidentielle brésilienne: la corruption au cœur du dernier débat

Les candidats à l'élection présidentielle 2014 au Brésil se sont tous retrouvés une dernière fois avant le scrutin, à l'occasion d'un débat télévisé à Rio, le 2 octobre.
Les candidats à l'élection présidentielle 2014 au Brésil se sont tous retrouvés une dernière fois avant le scrutin, à l'occasion d'un débat télévisé à Rio, le 2 octobre. REUTERS/Ricardo Moraes
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Encore deux jours jusqu’au premier tour de l'élection présidentielle brésilienne. Jeudi 2 octobre, les candidats à la présidence se sont affrontés lors d’un dernier débat télévisé. Encore une fois, un thème a dominé les échanges parfois très vifs : la corruption.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Sao Paulo,  Achim Lippold

La présidente Dilma Rousseff était sur la défensive. Tous les candidats l’ont attaquée sur l’affaire de pot-de vin autour du groupe pétrolier Petrobras. « Je pense qu’il y a des corrompus partout. Ce qui est important, c’est que les institutions sont capables d’enquêter sur ces affaires. Et le fait d’avoir permis l’ouverture de ces enquêtes, c’était une volonté de notre gouvernement », a fait valoir la présidente, candidate du Parti des travailleurs (PT).

Le candidat du centre-droit Aecio Neves, qui remonte dans les sondages au point d’inquiéter l’écologiste Marina Silva, s’est montré très à l’aise. Il a tiré ses flèches en direction de la présidente. « Il y a longtemps que le PT a perdu la capacité de présenter au peuple brésilien un projet qui change la donne », a-t-il jugé.

De son côté, l’écologiste Marina Silva, qui perd du terrain en cette fin de campagne, a fait des promesses aux familles démunies : « La pire chose qui puisse arriver, c’est qu’une famille n’ait pas les moyens pour préparer un repas de Noël pour ses enfants. Nous allons donc donner une prime aux bénéficiaires du programme d’aide familiale Bolsa Familia, ce qui va améliorer les conditions de vie. » Cette proposition suffira-t-elle pour rebondir ? Réponse dimanche 5 octobre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail