Haïti

Haïti prend des mesures drastiques contre l’importation d’Ebola

Encore traumatisé, Haïti craint l'arrivée du virus et sa propagation sur son sol.
Encore traumatisé, Haïti craint l'arrivée du virus et sa propagation sur son sol. RFI
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le gouvernement haïtien interdit à ses citoyens de voyager dans les pays touchés par la fièvre Ebola et recommande fermement aux Haïtiens qui travailleraient pour l'ONU de ne pas travailler pour la mission UNMEER dont le mandat est de lutter contre cette épidémie. Les conditions sanitaires en Haïti sont extrêmement précaires et les autorités veulent à tout prix éviter une nouvelle crise humanitaire.

Publicité

Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

L'idée que des Haïtiens soient recrutés par l'ONU pour travailler dans les zones touchées par Ebola a suscité un tollé sur les réseaux sociaux : tous redoutent l'arrivée de la fièvre hémorragique dans l'île. En réponse à cette psychose, les ministres de la Santé, de l'Intérieur et de la Défense ont émis un communiqué qui s'oppose à un tel recrutement.

« Nous avons pensé que ce n'était pas le moment de nous mettre à risque. Il ne faut pas oublier quand même notre histoire récente, explique la ministre de la Santé, Florence Duperval Guillaume. La psychose est déjà là : on a une psychose à partir du choléra, on a une psychose avec le chikungunya, on a une psychose avec le tremblement de terre… Au contraire c'est au nom de cette psychose, pour rétablir la confiance de nos citoyens que nous avons dû prendre des dispositions et être, peut-être, beaucoup plus ferme qu'il ne le faudrait mais en pensant à ces citoyens qui ont tellement été traumatisés. On ne peut pas se permettre de prendre un traumatisme additionnel. »

La plus grande crainte des autorités est donc qu'une personne infectée par Ebola entre sur le sol haïtien. Avec des conditions d'hygiènes déplorables, un système de santé faible et une forte densité de population, la propagation de la fièvre serait ici fulgurante.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail