Accéder au contenu principal
Brésil

Le Brésil dans l'attente des résultats

Un enfant joue avec des bulletins électoraux, à l'extérieur d'un bureau de vote d'un bidonville de Rio de Janeiro, le 5 octobre 2014.
Un enfant joue avec des bulletins électoraux, à l'extérieur d'un bureau de vote d'un bidonville de Rio de Janeiro, le 5 octobre 2014. REUTERS/Ricardo Moraes
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Quelque 142 millions d'électeurs brésiliens sont aux urnes dimanche 5 octobre. Un scrutin, cinq votes, dont des élections présidentielle et législatives. Les bureaux de vote ont ouvert à 11 heures (TU) et ferment à minuit (TU). Chaque électeur, qui a obligation de voter, choisit des députés fédéraux, régionaux, des gouverneurs, un tiers des sénateurs mais surtout le ou la future président(e). Les trois candidats principaux à la présidence, Dilma Rousseff, Marina Silva et Aecio Neves, ont déjà voté.

Publicité

Avec notre correspondant à Rio de Janeiro, François Cardona

Dilma Rousseff, présidente sortante, favorite dans les sondages, s'est rendue dans le sud du pays, à Porto Alegre, pour déposer son bulletin dans l'urne. Elle a été harcelée de questions par les journalistes. Souriante, elle a répété que ce vote était une arme dans les mains des Brésiliens les plus pauvres. La candidate du Parti des travailleurs n'a cessé durant toute la campagne électorale de rappeler son combat contre la pauvreté.

Ses deux principaux concurrents, tous les deux socialistes, ont eux aussi voté ce matin dans leur région d'origine. Marina Silva, la candidate écologiste s'est rendue dans l'Etat amazonien d'Acre, au nord du Brésil. Elle s'est ensuite rendue à Saõ Paulo, la capitale économique, située à trois heures de vol environ, où elle attendra les résultats de ce premier tour.

Après avoir voté ce matin, le troisième candidat, Aecio Neves, social-démocrate, a passé la journée dans son fief, l'Etat du Minas Gerais (sud-est).

Ce premier tour pourrait être très serré. Dilma Rousseff fait pour l'instant la course en tête dans les sondages, sans pour autant réunir suffisamment de voix pour l'emporter dès ce dimanche. Aecio Neves et Marina Silva joue quant à eux leur place pour le deuxième tour. Les derniers sondages montrent qu'après avoir longtemps tenu tête à son concurrent centriste, l'écologiste serait finalement repassée en troisième position, derrière le social-démocrate.

Pour l’instant, aucun incident grave n'a été déploré. Quelques centaines d’urnes électroniques ont dû être remplacées à cause de pannes techniques. Et 47 candidats ont été arrêtés, accusés de fraude électorale et de propagande. Le jour du scrutin, il est en effet interdit de distribuer des tracts ou d’agiter les drapeaux d’un parti. Une consigne qui n’est pas toujours respectée.

Les premières estimations devraient tomber dès 22h (TU).

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.