Haïti

Haïti: quelles funérailles pour le dictateur Jean-Claude Duvalier?

Devant la morgue privée ou le corps a été déposé, seuls quelques policiers montent la garde. Pas de foules, pas de fleurs pour l'ancien homme fort qui a  régné sur Haïti pendant quinze ans.
Devant la morgue privée ou le corps a été déposé, seuls quelques policiers montent la garde. Pas de foules, pas de fleurs pour l'ancien homme fort qui a régné sur Haïti pendant quinze ans. AFP/Hector RETAMAL
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'ancien président de la République d'Haïti, Jean-Claude Duvalier, est décédé samedi matin 4 octobre à Port-au-Prince d'une crise cardiaque. Celui qui était surnommé « Bébé Doc » échappe donc aux poursuites judiciaires pour crimes contre l'humanité. En Haïti, la question qui se pose désormais à son sujet est : quelles funérailles va-t-il recevoir ?

Publicité

Avec notre correspondante à Port-au-Prince,  Amélie Baron

Dès samedi, la dépouille de l'ancien président à vie a été emmenée dans un salon funéraire de la capitale, un lieu maintenant sous surveillance policière.

L'un des avocats de Jean-Claude Duvalier, Me Reynold Georges a expliqué au téléphone que des funérailles nationales étaient en train d'être organisées avec le gouvernement. « C'est conclu », a-t-il annoncé.

Mais du côté des autorités pour l'heure, on ne confirme pas cette information, la question dit-on ne pouvant être réglée hors des jours ouvrés. Pour les anciens chefs d'Etat, les funérailles nationales sont un principe. Mais vu le caractère dictatorial de son régime, le cas de Jean-Claude Duvalier est évidemment délicat. L'idée qu'un tel hommage soit rendu choque les victimes du duvaliérisme et les défenseurs des droits de l'homme.

Comment, quand mais aussi où sera enterré Jean-Claude Duvalier ? La question du lieu se pose aussi, car il faut rappeler que, le jour même de la chute du régime en 1986, la tombe de « Papa Doc », François Duvalier, avait été entièrement démolie par la foule. Dans le cimetière de la capitale, sur l'emplacement connu de tous, aujourd'hui il n'y a toujours aucune plaque.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail