Mexique

A Iguala, la liste des cadavres et des fosses communes s’allonge

Une fosse commune découverte autour d'Iguala, la ville où 43 étudiants ont disparu depuis le 26 septembre.
Une fosse commune découverte autour d'Iguala, la ville où 43 étudiants ont disparu depuis le 26 septembre. REUTERS/Jorge Dan Lopez

Trente-huit cadavres ont été retrouvés dans onze fosses communes clandestines, selon le nouveau bilan du ministère public mexicain. Des corps exhumés dans le cadre des recherches menées par les autorités du pays pour retrouver les 43 étudiants de l’école normale d’Ayotzinapa, disparus il y a un mois à Iguala, et dont on est toujours sans nouvelles.

Publicité

Avec notre correspondant à Mexico,Patrick John Buffe

Plus les semaines passent et plus le nombre de cadavres retrouvés dans des tombes clandestines augmente. A tel point que le chiffre des corps exhumés – 38 à ce jour – s’approche dramatiquement du nombre d’étudiants disparus : 43.

Selon les médecins légistes, la majorité des dépouilles mortelles ne correspondent pas aux élèves séquestrés. Cependant, leur famille et leurs compagnons d’études mettent en doute ces expertises officielles. Ils attendent les résultats des analyses que réalise une équipe de spécialistes argentins, appelés par les parents des disparus.

300 corps exhumés en deux ans à Iguala

Quoi qu’il en soit, il ne faut pas oublier que ces 38 cadavres qui n’ont toujours pas été identifiés, et les onze fosses communes découvertes ces dernières semaines ne sont qu’une partie de la réalité. Car les cimetières clandestins et les corps qu’ils dissimulent sont beaucoup plus nombreux. Non seulement à Iguala, où ces deux dernières années les autorités auraient exhumé quelque 300 corps. Mais aussi dans l’Etat de Guerrero.

Et même dans tout le Mexique, où près de 4 000 cadavres ont été retrouvés dans les 400 fosses communes mises au jour durant les huit dernières années. Ce qui fait dire à certains Mexicains que leur pays s’est converti en une « immense tombe clandestine ».

→ A (RE)LIRE : Etudiants disparus: un couple sulfureux dirigeait la ville d’Iguala

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail