Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Ebola: Barack Obama prend la parole pour rassurer les Américains

Le président américain Barack Obama s'est exprimé sur Ebola, depuis la Maison Blanche, à Washington, le 28 octobre 2014.
Le président américain Barack Obama s'est exprimé sur Ebola, depuis la Maison Blanche, à Washington, le 28 octobre 2014. REUTERS/Kevin Lamarque
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Il ne reste plus qu’un cas d’Ebola aux Etats-Unis : le docteur Spencer, soigné dans un hôpital de New York. La seconde infirmière contaminée sur le sol américain est quant à elle guérie. Elle est rentrée chez elle ce mardi 28 octobre. Après quelques jours de panique et de surenchère dans les mesures de prévention et de quarantaine, le président américain Barack Obama a pris la parole ce même jour pour s’exprimer sur le sujet.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

60% à 75% des Américains sont inquiets d’une éventuelle contamination par la fièvre Ebola, selon les derniers sondages d’opinion. Pourtant, comme l’a rappelé Barack Obama, sur les 10 cas traités, seules deux infirmières ont été contaminées sur le sol américain et elles sont complètement guéries.

Le fait que le président des Etats-Unis soit obligé de prendre la parole montre le niveau d’angoisse généré par les rumeurs en tout genre. On assiste à une sorte de face à face entre élus locaux et scientifiques. Des médecins, chercheurs et infirmières salués par Barack Obama : « Nous ne voulons pas décourager nos travailleurs de santé qui vont sur la ligne de front affronter les choses sur le terrain et ils le font pour nous protéger ! Car s’ils réussissent, nous n’aurons pas à nous préoccuper d’Ebola ici. L’Amérique en principe ne se définit pas par la peur ! Nous réagissons sur les faits et notre bon sens ! »

Les gouverneurs qui ont imposé des quarantaines à des personnes rentrant d’Afrique sans aucun symptôme se sont certainement reconnus. Pour montrer l’exemple et tenter d’enrayer la stigmatisation, Barack Obama recevra aujourd’hui à la Maison Blanche, des équipes de travailleurs de santé qui rentrent d’Afrique pour, « s’enrichir de leur expérience ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.