Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Canada

Etats-Unis: le Sénat rejette le projet d'oléoduc Keystone

Lieu de stockage des tuyaux du projet d'oléoduc Keystone à Gascoyne, Dakota du Nord, photographié le 14 novembre 2014.
Lieu de stockage des tuyaux du projet d'oléoduc Keystone à Gascoyne, Dakota du Nord, photographié le 14 novembre 2014. REUTERS/Andrew Cullen
Texte par : RFI Suivre
1 min

Le très controversé projet d’oléoduc Keystone, entre le Canada et les Etats-Unis, a été rejeté par le Sénat américain. Il ne s’en est fallu que d’une simple voix ; ses partisans n’ont pu recueillir que 59 des 60 voix nécessaires. Défaite temporaire pour les républicains, et victoire tout aussi temporaire pour les environnentalistes, férocement opposés à la construction de l’oléoduc.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Les 45 républicains qui sont favorables au projet ont voté pour. Quatorze démocrates se sont joints à eux. Parmi eux, la sénatrice de Louisiane Marie Andrieu, qui a supplié ses collègues démocrates d’appuyer le projet, car son avenir politique en dépend.

L’oléoduc est populaire en Louisiane, un Etat pétrolier. Le rejet du projet, qui avait été adopté par la Chambre des représentants la semaine dernière, va probablement causer la défaite de Marie Andrieu qui doit affronter un second tour le mois prochain.

Si pour la sénatrice louisianaise, le rejet est une mauvaise nouvelle, pour Barack Obama c’en est une excellente. Soupir de soulagement à la Maison Blanche. Si le projet avait été adopté, il y aurait probablement opposé son veto, afin de satisfaire les environnementalistes, qui dénoncent la pollution que produit le pétrole extrait des sables bitumineux canadiens.

Leur victoire risque toutefois d’être de courte durée. Lorsque le nouveau Sénat se réunira début janvier, les républicains - qui disposeront alors de 53 et peut-être 54 sièges - organiseront un nouveau vote qui aura alors de meilleures chances d’être adopté, car ils n’auront besoin que de six ou sept voix démocrates pour obtenir la majorité qualifiée.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.