Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Bavures policières aux Etats-Unis: les célébrités se mobilisent

LeBron James a été le premier joueur de la NBA a avoir porté un t-shirt noir avec les derniers mots d’Eric Garner, «I can’t breathe», le 8 décembre 2014.
LeBron James a été le premier joueur de la NBA a avoir porté un t-shirt noir avec les derniers mots d’Eric Garner, «I can’t breathe», le 8 décembre 2014. Reuters/USA TODAY Sports/Robert Deutsch

Les protestations contre les bavures policières aux Etats-Unis, suite aux affaires Michael Brown à Ferguson et Eric Garner à New York, ne se limitent pas à des manifestations de rue. Beaucoup de célébrités et en particulier les sportifs profitent de leur statut pour faire entendre leur opinion.

Publicité

Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

Depuis quelques jours aux Etats-Unis, il n'y a pas un match de football américain ou de basket sans que des joueurs portent un t-shirt noir avec les derniers mots d’Eric Garner « I can’t breathe » (Je ne peux pas respirer). C’est la star de la NBA LeBron James qui a lancé le mouvement mardi à Brooklyn devant le couple princier William et Kate, suivi le lendemain par les Lakers de Los Angeles au grand complet. 

« Les gens se lèvent pour défendre leurs droits et remettre en question le système judiciaire, explique Kobe Bryant, un joueur des Lakers, afin de demander : quel est le seuil à partir duquel un policier est en droit de tuer quelqu’un ? ». Les ligues de football et basket désapprouvent ce militantisme des joueurs mais ont renoncé à prendre des sanctions.

D’autres célébrités se joignent au mouvement. Le rappeur Jay-Z est allé rencontrer ce mercredi le gouverneur de New York pour demander des réformes. Des acteurs, des chanteurs, envoient des camions de nourriture aux manifestants qui se rassemblent presque tous les soirs.

Ce mouvement devrait culminer ce samedi avec des dizaines de milliers de personnes attendues à New York et une grande marche contre les violences policières à Washington.

Kobe Bryant, joueur des Lakers, porte les derniers mots prononcés par Eric Garner «Je ne peux pas respirer», le 9 décembre 2014 à Los Angeles.
Kobe Bryant, joueur des Lakers, porte les derniers mots prononcés par Eric Garner «Je ne peux pas respirer», le 9 décembre 2014 à Los Angeles. Reuters/USA TODAY Sports/Jayne Kamin

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.