Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Etats-Unis: des hackers offrent le pire des scénarios à Sony

La porte d'entrée des sturios de Sony Pictures, en californie, à Culver City, en Californie.
La porte d'entrée des sturios de Sony Pictures, en californie, à Culver City, en Californie. Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 min

Après l’attaque informatique lancée par un groupe de hackers contre le studio Sony Pictures, le 24 novembre dernier, chaque jour révèle de nouvelles informations embarrassantes pour les cadres de la société.

Publicité

Avec notre correspondant à New York, Jean-Louis Pourtet

Les journalistes scrutent les milliers de courriels rendus publics par les pirates avec la même curiosité que celle dont ils ont fait preuve en épluchant les documents officiels du Pentagone et du département d’Etat dévoilés par Wikileaks.

L’image qui ressort de cette lecture pourrait faire l’objet d’un film. Racisme, sexisme, intrigues, règlements de comptes, perfidie tout y est. Un réalisateur [David Fincher, NDLR], qualifie Angelina Jolie d’ « enfant gâtée sans grand talent » pour se venger d’avoir été abandonnée par l’actrice, qui a préféré tourner son propre film Unbroken que de jouer Cléopatre.Le même cinéaste se moque encore en ligne avec la vice-présidente du studio des films que pourraient aimer Obama, mentionnant Django Unchained, 12 Years a Slave ou encore Le Majordome : trois films où les noirs sont maltraités.

Kim Jong-un derrière l'attaque informatique ?

La disparité des salaires entre hommes et femmes est également choquante. Les courriels mentionnent aussi des informations secrètes sur des films à venir comme le prochain James Bond. Sony se retrouve déjà au coeur d’une intrigue internationale.

Derrière l’attaque informatique, pourrait en effet se trouver, même s’il le dément, le dictateur nord-coréen Kim Jong-un qui aurait voulu se venger d’un film consacré à un complot de la CIA pour l’assassiner. Comme si la CIA n’avait pas ces jours-ci assez de problèmes comme ça !

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.