Accéder au contenu principal
Environnement

L'archipel des Galapagos à nouveau menacé par un naufrage

Iguane des îles Galapagos.
Iguane des îles Galapagos. Domaine public
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Décidemment, l’archipel des Galapagos, à 1 000 km au large de l’Equateur, n’a pas de chance : après le naufrage d‘un cargo de ravitaillement en mai 2014, un nouvel accident s’est produit mercredi 28 janvier, menaçant de polluer cet environnement naturel unique au monde, inscrit sur la liste du patrimoine mondial en péril par l’Unesco.

Publicité

Le cargo Floreana, qui s’est échoué dans la baie en face de l’île de San Cristobal, dans l'archipel des Galapagos, est l’un des cinq bateaux qui ravitaillaient les 26 000 habitants de l’archipel. Sur les 1 400 tonnes transportées, il y a des substances toxiques, comme du fuel, du gaz ou encore du bitume, qui peuvent polluer durablement l’environnement unique de cet archipel, mais également des produits alimentaires.

« L’état d’urgence est décrété sur tout l’archipel, témoigne Cristina Espinel, une habitante de San Cristobal. Le cargo sinistré a déjà perdu une partie de sa cargaison de ciment, et il transporte aussi de l’électroménager, des voitures et du combustible. Et comme c’est le troisième cargo naufragé, on commence à manquer de certains produits et notamment alimentaires. »

Cet archipel, où Charles Darwin conçut, en 1835, son célèbre traité sur l’évolution, L’Origine des espèces, est aussi connu pour sa faune unique comme les tortues. Ce sont donc à la fois les habitants et leur environnement qui se trouvent menacés par ce nouveau naufrage. Le ministre équatorien des Ressources naturelles a déclaré que « des mesures seraient prises pour sécuriser les transports maritimes ». Mais il faudrait surtout de nouveaux bateaux, en bon état, pour ravitailler les habitants de l’archipel.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.