Musique / Etats-Unis

Robin Thicke et Pharrell Williams condamnés pour plagiat

Image issue du clip de la chanson «Blurred Lines», de Robin Thicke.
Image issue du clip de la chanson «Blurred Lines», de Robin Thicke. DR

7,4 millions de dollars, c’est la somme que devront verser Robin Thicke et Pharrell Williams aux ayants droit de Marvin Gaye. Les deux chanteurs étaient accusés de plagiat par la famille de la légende de la soul. En cause, l’un des tubes de l’année 2013 : «Blurred Lines», un peu trop proche de «Got To Give It Up», un titre de Marvin Gaye de 1977.

Publicité

La limite entre l'inspiration et le plagiat est parfois ténue. Les deux chanteurs producteurs Pharrell Williams et Robin Thicke viennent d'en faire la cruelle expérience. Leur tube planétaire Blurred Lines, sorti en 2013, ressemble trop au tube Got To Give It Up, composé en 1977 par Marvin Gaye.

Pendant deux semaines de procès, les huit jurés d'un tribunal de Los Angeles ont entendu Blurred Lines comparé à la partition de Got To Give It Up, jouée par un pianiste professionnel. Les jurés avaient reçu pour instruction de se concentrer uniquement sur la mélodie et non pas sur tous les arrangements de la version finale.

À l'issue de deux jours de délibérations, le jury a estimé que les deux vedettes américaines avaient enfreint les droits d'auteur de Marvin Gaye. Pharrell Williams et Robin Thicke ont donc été condamnés à verser aux héritiers de la légende de la musique soul 7,4 millions de dollars sur les 16 millions générés par le titre Blurred Lines. Les deux artistes ont réagi par communiqué, se disant « déçus » et laissant entendre qu'ils pourraient faire appel de cette décision.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail