Accéder au contenu principal
Chili

[Diaporama]L’impressionnant réveil du volcan Calbuco au Chili

La région proche du volcan Calbuco, dans le sud du Chili, a été placée en alerte rouge, après l'éruption du volcan, ce 22 avril.
La région proche du volcan Calbuco, dans le sud du Chili, a été placée en alerte rouge, après l'éruption du volcan, ce 22 avril. REUTERS/Rafael Arenas
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Deux éruptions violentes et inattendues ont surpris les habitants de la région de Los Lagos, dans le sud du Chili. Le Calbuco, qui était en sommeil depuis près d’un demi-siècle, s’est réveillé mercredi 22 avril dans la soirée. Et ce jeudi matin, une seconde éruption a secoué cette région située à 1300 kilomètres de Santiago. A découvrir ici en images.

Publicité

La première éruption du Calbuco, situé près de Puerto Montt, a pris par surprise tout le monde. La seconde est survenue quelques heures plus tard, dans la matinée de ce jeudi. Pour l’instant, seul un jeune de 22 ans qui se trouvait à un kilomètre du cratère est porté disparu. L’alerte rouge a été décrétée dans la région, et la population (plus de 4 000 personnes) a été évacuée dans un rayon de 20 kilomètres autour du volcan.

La présidente du Chili, Michelle Bachelet, qui est attendue sur place ce jeudi, a tenu une conférence de presse dès hier soir. « Le service national de géologie et des mines nous a informés d’un changement de l’activité sismique. Bien que ce ne soit pas encore le cas, ce changement pourrait entrainer des coulées de lave et des coulées de boue d’origine volcanique, ainsi qu’une augmentation du débit des cours d’eau », a-t-elle mis en garde.

Le Chili est considéré comme le deuxième pays comptant le plus de volcans au monde, après l'Indonésie. Il compte près de 2000 cratères, dont 500 sont considérés comme pouvant avoir une activité. En mars dernier c’est le volcan Villarrica qui s’était réveillé, obligeant l’évacuation de plus de 3 500 personnes.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.