Etats-Unis

Etats-Unis: calme précaire dans Baltimore sous couvre-feu

Pour la première fois dans l'histoire des Etats-Unis, un match de baseball s'est déroulé sans public à Baltimore, mercredi 29 avril 2015.
Pour la première fois dans l'histoire des Etats-Unis, un match de baseball s'est déroulé sans public à Baltimore, mercredi 29 avril 2015. REUTERS/Shannon Stapleton

Des milliers de personnes ont manifesté pacifiquement à Baltimore, mercredi. La ville a retrouvé son calme, mais c'est en grande partie dû au couvre-feu mis en place depuis mardi soir. La garde nationale sillonne les rues, tout en essayant de rester à distance, afin de ne pas enflammer à nouveau les quartiers ouest, qui attendent les résultats de l'enquête sur la mort de Freddie Gray. Ce jeune Noir était décédé après avoir été blessé lors de son arrestation.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

Les « Orioles » de Baltimore ont joué à huis clos mercredi contre les « White Sox » de Chicago. C'est la première fois dans l'histoire des Etats-Unis qu'une rencontre de baseball se déroule sans public. Nous sommes en pleine saison et il fallait des circonstances aussi exceptionnelles que des émeutes et un couvre-feu pour que les autorités prennent une telle décision.

La preuve, s'il en fallait, que le calme qui règne à Baltimore est précaire. Certes, les quartiers ouest sont plus tranquilles, mais la présence des forces de l'ordre est visible.

Des consignes ont été données pour éviter toute provocation, le capitaine Kowalczyk expliquait mercredi lors d'une conférence de presse que les droits des personnes arrêtées lors des manifestations seraient respectés. « Nous avons encore 111 personnes qui attendent d'être inculpées. Si nous ne parvenons pas à le faire dans la limite des 48 heures légales de garde à vue, elles seront libérées, a-t-il assuré. Il n'est pas question de violer les droits constitutionnels de qui que ce soit. »

La communauté afro-américaine attend les premières conclusions de l'enquête interne de la police sur la mort de Freddie Gray. Le dossier devrait être bouclé demain. Et même si les détails ne seront sans doute pas dévoilés immédiatement, les autorités n'envisagent pas de lever le couvre-feu, car on s'attend à de nouveaux rassemblements.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail