Etats-Unis

Le QG de la police à Dallas attaqué, le suspect est tué

Des véhicules de la police positionnés à Hutchins, au sud de Dallas, après qu'un homme a attaqué le QG de la police.
Des véhicules de la police positionnés à Hutchins, au sud de Dallas, après qu'un homme a attaqué le QG de la police. REUTERS/Rex Curry
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Pendant plusieurs heures samedi, Dallas a vécu ce qui ressemblait au scénario d'un film d'Hollywood. Un individu conduisant un véhicule blindé acheté en ligne a voulu attaquer le quartier général de la police de la ville texane

Publicité

La police de Dallas a indiqué ce samedi soir que l’homme qui avait attaqué son quartier général était mort. La fusillade a commencé dans la nuit. Le suspect, qui s’est présenté comme James Boulware, a d’abord « arrosé » le siège de la police depuis une camionnette blindée achetée sur le site ebay pour 8 250 dollars. Tirant depuis plusieurs meurtrières, il a ainsi donné l’impression aux témoins et aux forces de l’ordre que l’attaque était menée par plusieurs hommes.

L’attaque avait été soigneusement préparée. Un sac contenant plusieurs bombes artisanales avait en effet été laissé dans le parking du quartier général. L’une d’elles a explosé quand un robot, téléguidé par des artificiers, s’est approché.

Le conducteur a ensuite foncé sur une voiture de police, avant de commencer à tirer sur les policiers qui ont immédiatement riposté. Après un échange de tirs nourris, l’homme a pris la fuite à bord de son véhicule. A l’issue d’une course-poursuite de plusieurs heures, le van a été immobilisé par un tir de la police qui a touché le moteur. C’est alors que les snipers, visant le pare-brise, ont touché le conducteur. Deux robots démineurs ont été déployés autour du véhicule, par crainte que celui-ci ne soit piégé.

Les motivations de James Boulware restent vagues. Lors de sa conversation avec les négociateurs, il a accusé les autorités d’avoir arrêté son fils sous le prétexte qu’il était un terroriste. La police a écarté un acte de terrorisme. Selon la chaîne de télévision locale de ABC, il serait âgé de 35 ans et était connu de la police pour des actes de violence domestique.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail