États-Unis/criminalité

Charleston: le drapeau confédéré, symbole sudiste, suscite la polémique

Le drapeau confédéré flotte devant le Capitole de l'Etat de Caroline du Sud, aux Etats-Unis, le 17 janvier 2012.
Le drapeau confédéré flotte devant le Capitole de l'Etat de Caroline du Sud, aux Etats-Unis, le 17 janvier 2012. REUTERS/Chris Keane/files

La mort de neuf membres de la communauté noire, tués dans une église par un jeune homme blanc mercredi à Charleston en Caroline du Sud, a relancé le débat sur la présence du drapeau confédéré sur les bâtiments officiels qui abritent le Congrès et le gouvernement de cet Etat.

Publicité

Dylann Roof, l'auteur présumé du massacre de Charleston, avait un drapeau confédéré sur la plaque minéralogique de la voiture qu'il conduisait quand il a été arrêté. Après la tuerie de mercredi, de nombreuses personnes en Caroline du Sud ont donc été ulcérées quand le drapeau confédéré a été maintenu en place au siège du Parlement local alors que le drapeau national avait été mis en berne.

Le drapeau - deux bandes bleues croisées parsemées d'étoiles blanches sur fond rouge - a été à l'origine le drapeau de guerre utilisé par les Etats esclavagistes qui avaient fait sécession de l'Union en 1861. Il flotte dans les cieux de Caroline du Sud depuis le début des années 1960.

La question de son maintien divise les habitants de cet ancien Etat esclavagiste. Ceux qui demandent sa suppression soulignent sa connotation raciste. Ceux qui souhaitent son maintien disent que c'est un héritage culturel et l'expression de l'identité du Sud.

Vendredi dernier, le président des Etats-Unis, Barack Obama, lui-même s'est invité dans le débat en estimant que cet emblème avait sa place dans un musée.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail