Accéder au contenu principal
Etats-Unis

A Charleston aux Etats-Unis, le choc après le massacre

C’est une réelle émotion qui s’est emparée des Etats-Unis après la tuerie de Charleston.
C’est une réelle émotion qui s’est emparée des Etats-Unis après la tuerie de Charleston. REUTERS/Brian Snyder
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les obsèques du pasteur de l’église Emanuel de Charleston ont lieu ce vendredi 26 juin en présence de Barack Obama qui prononcera l’éloge funèbre. Clementa Pinckney a été tué par un suprématiste blanc, avec huit autres paroissiens, dans son église. Les Etats-Unis sont toujours sous le choc après ce crime raciste. Un débat qui n’avait pas eu lieu depuis des années, sur le drapeau confédéré symbole des esclavagistes, et sur les crimes de haine envers les Afro-Américains s’est engagé.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

C’est une réelle émotion qui s’est emparée des Etats-Unis après la tuerie de Charleston. Les victimes étaient dans une église, des victimes noires, tuées par un suprématiste blanc. Beaucoup se demandent encore comment un crime pareil a pu se produire. Les activistes afro-américains qui n’avaient jamais pu obtenir le retrait du drapeau confédéré vont sans doute avoir gain de cause, 150 ans après la fin de la guerre civile.

Cornell William Brooks, président de la plus importante organisation de droits civiques, la NAACP, estime que le retrait du symbole est une victoire, mais le problème de fonds, le problème des crimes racistes demeure. « Le niveau de la violence raciale est toujours le même dans ce pays, explique-t-il, il est resté stable au cours des années. Nous avons au moins 200 000 crimes de haine chaque année… »

D’après le docteur Brooks, des groupes suprématistes blancs existent au grand jour un peu partout aux Etats-Unis, et il n’est pas toujours possible de lancer des poursuites pour des propos ouvertement racistes. La Caroline du Sud fait partie des cinq Etats américains qui n’ont jamais adopté de loi sur les crimes de haine. Après la tuerie de Charleston, un nouveau texte a été déposé au Congrès local.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.