Etats-Unis

Etats-Unis: le débat autour du drapeau confédéré continue

Le drapeau confédéré flottant devant le Parlement de Caroline du Sud, le 4 juillet.
Le drapeau confédéré flottant devant le Parlement de Caroline du Sud, le 4 juillet. REUTERS/Tami Chappell
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Depuis l’assassinat le 17 juin de neuf Afro-Américains dans une église de Charleston, en Caroline du Sud, le drapeau confédéré est au centre de l’attention. Sur une photographie publiée sur Internet avant le massacre, Dylan Roof, le meurtrier présumé, montrait ce drapeau rouge, bleu et blanc utilisé par l’armée sudiste lors de la guerre de Sécession. Un symbole, pour beaucoup, du sud esclavagiste, mais qui flotte encore aujourd’hui dans les jardins du Parlement de Caroline du Sud, dans la ville de Columbia. Depuis lundi 6 juillet, le Sénat de Caroline du Sud est en plein débat sur ce drapeau.

Publicité

Il y a déjà eu deux votes préliminaires, lundi 6 juillet. Lors du second, 37 sénateurs ont voté pour que le drapeau soit enlevé des jardins du parlement de Caroline du Sud, trois pour qu’il reste. En 2000, sénateurs et députés avaient déjà voté pour que le drapeau confédéré soit enlevé du dôme du Parlement où il flottait depuis les années 1960, mais à condition qu’il soit relocalisé non loin de là, dans les jardins de la législature, ce qui a été fait.

Au Sénat lundi, lorsque le débat – plein d’émotion – a commencé, le républicain Larry Martin a estimé que si le drapeau confédéré avait effectivement été placé sur ce dôme du Parlement au début des années 1960, c’était pour commémorer les cent ans de la guerre de Sécession. Il n’y était resté ensuite que comme symbole d’une résistance aux droits civiques – en un mot pour éviter que des enfants blancs aillent à l’école avec des enfants noirs.

Le Sénat a rejeté lundi deux amendements : une demande de référendum, et une proposition pour que le drapeau soit uniquement hissé lors du jour-souvenir dédié aux soldats confédérés.

Un dernier vote ce mardi a lieu au Sénat. La proposition de loi passera ensuite devant les députés – dont les préférences sont moins connues que celles des sénateurs. De toute façon, le mouvement raciste du Ku Klux Klan a déjà prévu de manifester à la mi-juillet devant le Parlement pour le maintien de ce fameux drapeau.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail