Droits de l'homme

Trafic d'êtres humains: un rapport américain pointe la Syrie et l'Iran

Le rapport souligne notamment la situation préoccupante des enfants syriens.
Le rapport souligne notamment la situation préoccupante des enfants syriens. REUTERS/Muhammad Hamed
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Vingt millions de personnes à travers le monde sont victimes de la traite d’êtres humains. Ce sont les conclusions d’un rapport annuel sur le sujet publié par l’administration américaine. Dans les pays «en progrès», selon le département d’Etat, on trouve le Maroc, l’Arabie saoudite, la RDC et parmi les 23 pays les plus mal notés, la Centrafrique, la Mauritanie, ou la Russie. Moscou ne décolère pas à l’idée d’être placée dans la même catégorie que la Syrie et l’Iran, deux Etats mis à l’index par ce rapport.

Publicité

Avec notre correspondante à WashingtonAnne-Marie Capomaccio

Le département d’Etat n’a pas de mots assez durs pour décrire la situation en Syrie : la moitié de la population a été déplacée depuis le début de la guerre civile. Douze millions de personnes vulnérables, et victimes d’abus de toutes sortes : viols, mariages forcés, esclavage. Et cela quel que soit leur sexe ou leur âge.

Ce rapport met toutefois l’accent sur la situation des enfants syriens, des mineurs aussi mal traités par leur gouvernement que par les groupes armés de toutes tendances. Des enfants sur le front, forcés de commettre des atrocités, et qui ne sont protégés par personne. Une génération sacrifiée.

Concernant l’Iran, le rapport dénonce le comportement des autorités, un manque de transparence érigé en système, et surtout la négation des crimes commis à l’égard des femmes. Celles qui ont le courage de dénoncer les abus subis sont considérées comme des coupables par la justice iranienne. Et il n’est pas rare, d’après le rapport, qu’une femme violée soit condamnée pour adultère ou prostitution.

Washington, qui a amorcé un dialogue avec Téhéran, appelle les autorités iraniennes à ratifier la convention des Nations unies contre le trafic des êtres humains.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail