Revue de presse des Amériques

A la Une: Obama et la lutte contre le changement climatique

Barack Obama applaudit l'assemblée à la fin de son discours à l'Union Africaine à Addis Abeba, le 28 juillet 2015.
Barack Obama applaudit l'assemblée à la fin de son discours à l'Union Africaine à Addis Abeba, le 28 juillet 2015. REUTERS/Jonathan Ernst

Barack Obama s'apprête à dévoiler un plan de lutte inédit contre le changement climatique. La Maison Blanche va diffuser la version finale de ce plan aujourd'hui. Mais le président américain en a fait la promotion dès ce week-end dans un spot publicitaire. L'idée du plan Obama est de réduire les émissions carbones des centrales électriques nationales de 32 % en 2030 par rapport aux niveaux de 2005. Pour ce faire, l'administration américaine veut transformer le secteur de l'électricité. Une transformation qui encouragerait le passage aux énergies renouvelables aux dépens de la production d'électricité à partir du charbon, rapporte USA Today.En ce qui concerne le fond de ces mesures, les journalistes spécialisés sur les questions environnementales se montrent plutôt sceptiques. Ainsi, le site Slate titre : « Obama veut vous faire croire que son plan est audacieux. Mais en fait, il ne l'est pas ». L'éditorialiste souligne que les nouvelles réglementations à venir vont « au mieux mettre les Etats-Unis sur les rails d'une réduction tout juste moyenne des émissions ». Selon Slate, le plan Obama ne réduira les émissions de gaz à effet de serre que de 6 % d'ici 2030. « Alors que les scientifiques internationaux demandent aux Etats-Unis 80 %. Nous sommes bien évidemment loin de cet objectif ».En revanche, tout le monde s'accorde à dire que cette offensive du président sortant aura une grande influence sur la campagne présidentielle. « Alors que le changement climatique n'a joué aucun rôle lors de la course à la Maison Blanche en 2012, l'action volontariste entreprise par Barack Obama avant de quitter le pouvoir a littéralement propulsé le sujet au cœur de la campagne de 2016 », estime le New York Times. « Car elle oblige ses successeurs potentiels à prendre position pour ou contre son plan de lutte ».Pour le Washington Post il n'y a pas de doute: « tous les sujets environnementaux deviendront des marqueurs positifs pour les candidats démocrates ». Hillary Clinton n'a d'ailleurs pas hésité à saluer immédiatement le plan présidentiel en le qualifiant de « grand pas en avant ». Alors que les républicains, quant à eux, fustigent « la guerre contre le charbon » de Barack Obama. Le Los Angeles Times écrit : « Les conservateurs, surtout ceux qui gouvernent les Etats qui dépendent encore lourdement du secteur du charbon, estiment que les nouvelles réglementations mettront en péril l'économie et provoqueront une hausse des prix de l'électricité ». Une nouvelle bataille s'annonce donc au Congrès à Washington. Colombie : optimisme aux pourparlers de paix à La HavaneLe gouvernement colombien et la guérilla des FARC tiennent toujours leurs pourparlers de paix à la Havane. Tard ce dimanche soir, les FARCS ont tenu une conférence de presse au ton « résolument optimiste », estime El Espectador. Ainsi, le négociateur en chef de la guérilla, Iván Márquez, s'est dit « désormais certain d'arriver à un accord avec le gouvernement de Bogota, un accord qui finalisera juridiquement et politiquement le processus de paix ». La Semana rapporte par ailleurs que la délégation des guérilleros à la Havane souhaite rencontrer le Pape François lors de sa prochaine visite à Cuba. Pour Iván Márquez,, « le soutien du Saint Père au processus de paix aura un formidable impact sur l'ensemble du peuple colombien et pourrait l'aider à en finir avec des décennies de confrontation armée ».