Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Justice

Baltimore: 6,4 millions de dollars pour la famille de Freddie Gray

Gloria Darden, la mère de Freddie Gray (g) et Richard Shipley, son beau-père, le jour de la rencontre avec le procureur. Baltimore, le 5 mai 2015.
Gloria Darden, la mère de Freddie Gray (g) et Richard Shipley, son beau-père, le jour de la rencontre avec le procureur. Baltimore, le 5 mai 2015. REUTERS/Jose Luis Magana
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Aux Etats-Unis, le décès d'un jeune Noir  il y a cinq mois avait entraîné des émeutes à Baltimore. Freddie Gray avait trouvé la mort après une arrestation musclée de la police. Ce mardi, la municipalité de cette ville du nord-est des Etats-Unis, et la famille de cet homme, se sont entendus sur le versement d'une indemnisation de 6,4 millions de dollars. Une décision qui ne clôt pas pour autant le dossier.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

« La ville de Baltimore ne préjuge pas de la culpabilité des policiers mis en examen pour la mort de Freddie Gray, cela ne doit pas être interprété ainsi », explique la maire Stephanie Rawlings-Blake. Et c'est vrai, la ville de New York a versé près de 6 millions de dollars à la famille d'Eric Garner, mort d'étouffement lors d'une autre arrestation musclée, l'an dernier. Les policiers n'ont pourtant pas été poursuivis. Ce sont deux procédures complètement différentes.

Freddie Gray, comme Eric Garner, ou Mike Brown à Ferguson, sont devenus les symboles d'un mouvement qui a pris énormément d'ampleur aux Etats-Unis, le mouvement « les vies noires comptent » qui organise d'incessantes manifestations contre la violence policière.

On se demande toutefois comment cet accord d'indemnisation sera reçu par le juge en charge du dossier. Le magistrat doit statuer demain sur un éventuel dépaysement des procès, car les officiers seront jugés séparément. On se demande aussi comment la communauté noire de Baltimore va réagir, car l'affaire est suivie de très près par les habitants des quartiers défavorisés, qui veulent jouer un rôle dans ce qui est pour eux, le premier procès d'une police qui cible les jeunes Afro-Américains.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.