Accéder au contenu principal
Etats-Unis/Russie

Obama alerte Moscou sur les risques de son soutien au régime syrien

Le président Obama s'est rendu à Fort Meade, une base militaire du Maryland, où il a participé à une émission retransmise en direct sur différentes bases américaines à travers le monde.
Le président Obama s'est rendu à Fort Meade, une base militaire du Maryland, où il a participé à une émission retransmise en direct sur différentes bases américaines à travers le monde. REUTERS/Kevin Lamarque
Texte par : RFI Suivre
2 mn

A l'occasion du 14e anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, le président Obama s'est rendu à Fort Meade, une base militaire du Maryland, proche de Washington. Il a participé à une émission retransmise en direct sur différentes bases américaines à travers le monde.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington,  Jean-Louis Pourtet

Pour Barack Obama, qui avait observé avec son épouse une minute de silence sur la pelouse de la Maison Blanche à 8h46, heure où la première tour du World Trade Center avait été percutée il y a 14 ans, la visite à Fort Meade a été l'occasion de remercier les troupes et de répondre à leurs questions.

Un soldat stationné en Afghanistan lui a demandé s'il y avait des raisons de s'inquiéter d'une présence russe en Syrie. Le président a critiqué le double-jeu de Moscou, qui veut d'un côté vaincre le groupe Etat islamique et de l'autre maintenir Assad en place. Une stratégie, selon Obama, vouée à l'échec. Le président américain a encouragé la Russie à coopérer avec la coalition, car cela offrirait la possibilité d'un accord politique de transition.

« Les Russes vont devoir commencer à être plus malins, a affirmé M. Obama, car ils sont plus menacés que nous par le groupe Etat islamique. Ils ont une importante population musulmane qui, historiquement, leur a causé de nombreux problèmes, et leur stratégie de soutien à Assad est une grosse erreur. »

Les Etats-Unis ont exprimé leur préoccupation au sujet d'un récent déploiement de soldats et d'équipements militaires près du port de Lattaquié, déploiement démenti par Moscou.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.