Etats-Unis

Etats-Unis: des créations d'emplois qui déçoivent

142 000 nouveaux emplois, c'est beaucoup moins que les 205 000 embauches auxquelles s'attendaient les analystes.
142 000 nouveaux emplois, c'est beaucoup moins que les 205 000 embauches auxquelles s'attendaient les analystes. REUTERS/Lucas Jackson

Déception aux Etats-Unis avec la publication des chiffres de l'emploi pour le mois de septembre 2015. Si le taux global reste stable à 5,1%, les créations de postes sont moins bonnes qu'attendues.

Publicité

Bien sûr, ce sont encore des créations nettes et cela signifie que l'économie américaine crée toujours du travail, mais tout de même : 142 000 nouveaux emplois, c'est beaucoup moins que les 205 000 embauches auxquelles s'attendaient les analystes.

Sans surprise, le secteur lié aux industries énergétiques, touchées par la baisse des prix du pétrole, continue à perdre des emplois nets : 10 000 en septembre, plus de 100 000 depuis le début de l'année. Et c'est plutôt dans les services que les créations se poursuivent.

Baisse du taux d'activité

Cette baisse du rythme des créations nettes n'est pas la seule nouvelle inquiétante. Le taux d'activité recule de deux dixièmes de points, cela signifie que la part de la population qui travaille ou cherche à le faire diminue et que davantage de personnes renoncent à intégrer le marché du travail.

Enfin, le salaire horaire moyen est en très légère baisse. C'est l'un des indicateurs observé de près par la Réserve fédérale américaine (la Fed) au moment de décider de sa politique monétaire et de relever - ou pas - ses taux directeurs. Ceux-ci sont toujours au plus bas et la prochaine réunion de la Fed aura lieu à la fin du mois.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail