Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Etats-Unis: Barack Obama dans une mosquée pour dénoncer les amalgames

Le président Barack Obama à la mosquée de Cantonsville, dans la banlieue de Baltimore, le 3 février 2016.
Le président Barack Obama à la mosquée de Cantonsville, dans la banlieue de Baltimore, le 3 février 2016. REUTERS/Jonathan Ernst
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Pour la première fois depuis le début de sa présidence, Barack Obama s'est rendu dans une mosquée aux Etats-Unis, dans la banlieue de Baltimore. Une visite très attendue des musulmans américains qui avait aussi pour la Maison Blanche une raison politique.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington,  Jean-Louis Pourtet

Dans un discours de 45 minutes dans une mosquée de Baltimore, Barack Obama a essayé de rassurer les musulmans américains sur le fait qu'ils étaient des citoyens à part entière.

Il a salué leur contribution au patrimoine national et il a rappelé aux croyants d'autres religions, dont les chrétiens - majoritaires aux Etats-Unis - que dans un pays fondé sur la liberté de religion, une attaque contre une foi était une attaque contre toutes les fois.

« Rhétorique politique contre les musulmans »

Il a saisi l'occasion pour attaquer sans les nommer certains candidats républicains. « Depuis le 11-Septembre, mais plus récemment depuis les attentats de Paris et de San Bernardino, nous avons vu trop souvent les gens confondre les actes terroristes avec une religion. Récemment, nous avons entendu une inexcusable rhétorique politique contre les musulmans américains qui n'a pas sa place dans notre pays », a-t-il lancé.

« Musulmans et Américains »

Dénonçant avec force les islamistes qui utilisent la religion pour commettre des actes de terreur, il a exhorté les jeunes musulmans à ignorer leur propagande, notamment sur internet. « A ceux de vous qui en doutent, je puis vous dire en tant que président des Etats-Unis que votre place est ici. Vous n'êtes pas, a-t-il martelé, musulmans ou Américains, vous êtes musulmans et Américains. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.