Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Primaire démocrate: à la conquête de l’électorat noir

Bernie Sanders et Hillary Clinton lors du 6ème débat de la primaire démocrate le 11 février 2016 à Milwaukee, dans le Wisconsin.
Bernie Sanders et Hillary Clinton lors du 6ème débat de la primaire démocrate le 11 février 2016 à Milwaukee, dans le Wisconsin. REUTERS/Darren Hauck
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Les deux candidats pour la primaire du parti démocrate se sont affrontés jeudi 11 février dans leur 6ème débat à Milwaukee, dans le Wisconsin. Il s’agit de leur premier face à face depuis la victoire de Bernie Sanders dans le New Hampshire, où il a devancé Hillary Clinton de 22 points. Même si leurs programmes politiques sont proches, le sénateur du Vermont et l’ancienne secrétaire d’Etat se sont opposés sur la manière de gérer les affaires de l’Etat. La compétition est aussi clairement ouverte pour conquérir le vote de la communauté afro-américaine.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

Bernie Sanders et Hillary Clinton sont restés courtois, mais aprèsla large victoire du sénateur du Vermont dans le New Hampshire mardi, les choses ont clairement changé. Et les attaques, elles, ont fusé. Hillary Clinton fait face à un adversaire plus coriace que prévu et le besoin de reprendre la main se fait sentir. La secrétaire d’Etat a une nouvelle fois joué « sur la démagogie des propositions sociales du candidat Sanders », arguant que « les chiffres ne correspondent pas », et que ses promesses « ne seront pas tenues ».

Désormais, les élections primaires vont se déplacer dans les Etats du Sud. Ils sont plus représentatifs de l’Amérique que l’Iowa ou le New Hampshire qui sont deux Etats « blancs » à 95%. Chacun des candidats a donc tenté de séduire la communauté afro-américaine et l’un des arguments a été l’héritage de Barack Obama que tous deux revendiquent.

« Aujourd’hui, le sénateur Sanders a dit que le président Obama avait raté le test de la "fonction présidentielle", et ce n’est pas la première fois qu’il critique le président Obama », a déclaré Hillary Clinton, avant que Bernie Sanders dénonce « le coup bas » de l’ancienne secrétaire d’Etat.

Jeudi soir, Hillary Clinton a reçu le soutien des élus noirs du Congrès mais l’acteur Harry Belafonte, figure de la lutte pour les droits civiques, s’est quant à lui engagé pour Bernie Sanders.

Le prochain rendez-vous électoral aura lieu fin février en Caroline du Sud et dans le Nevada.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.