Accéder au contenu principal
France / Pérou

Après la Polynésie, François Hollande met le cap sur l'Amérique latine

Le général de Gaulle au Pérou le 25 septembre 1964.
Le général de Gaulle au Pérou le 25 septembre 1964. AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Après Wallis-et-Futuna et la Polynésie française, François Hollande arrive au Pérou ce mardi 23 février au soir. Un déplacement rapide - avec l'Argentine et l'Uruguay - alors que le président français souhaite relancer les liens avec l'Amérique latine.

Publicité

Avec notre envoyé spécial, Florent Guignard

Il n'y avait pas eu de visite d'un président français au Pérou depuis 1964 : c'était le général de Gaulle au cours d'une tournée de trois semaines qui l'avait conduit dans une dizaine de pays du continent sud-américain. Un déplacement au long cours dont le souvenir nostalgique et romantique hante encore la mémoire des diplomates du Quai-d'Orsay.

François Hollande aujourd'hui accomplit le plus long et le plus lointain déplacement de son quinquennat. Sur la route du retour vers Paris, après Wallis-et-Futuna et la Polynésie française, les trois étapes sud-américaines, annulées l'an dernier après les attentats de janvier contre Charlie Hebdo, n'ont pas fait l'unanimité parmi les conseillers du président. Mais, délaissée par Nicolas Sarkozy, l'Amérique latine est devenue une priorité de François Hollande, le premier chef d'Etat occidental à s'être rendu à Cuba en 2015.

Peu ou pas d'accord économiques en perspective. L'accent est mis d'abord sur les échanges humains et culturels. « Il faut capitaliser sur nos avantages », explique-t-on à l'Elysée. Les relations politiques ont été intenses ces dernières années, le Pérou ayant passé le relai à la France pour la COP21, un succès que ne manquera pas de rappeler François Hollande.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.