Accéder au contenu principal
Pérou / Climat

El Niño: au Pérou, les fortes chaleurs provoquent la mort d’enfants

A Lima, comme dans d'autres villes du pays, les températures ont atteint des records (image d'illustration)
A Lima, comme dans d'autres villes du pays, les températures ont atteint des records (image d'illustration) REUTERS/Mariana Bazo
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Annoncé depuis des mois, le phénomène climatique du Niño continue de causer de nombreux dégâts, notamment au Pérou qui subit une hausse des températures. A Lima, le thermomètre a affiché 30 degrés, provoquant la mort d’enfants, peu habitués à cette chaleur.

Publicité

Avec notre correspondante à Lima,  Chrystelle Barbier

Fortes pluies dans le sud des Andes, chaleur extraordinaire sur la côte, sécheresse dans d’autres régions de l’Amazonie, le phénomène El Niño provoque des dégâts nombreux et variés au Pérou.

Depuis plusieurs jours, la route centrale qui relie Lima et ses huit millions d’habitants au centre agricole du pays est bloquée par des éboulements et des coulées de boue.

Résultat : les prix des fruits et légumes s’envolent dans la capitale qui brûle sous les températures. Elles sont tellement fortes que de nombreuses écoles ont décidé de reporter la rentrée scolaire d’une semaine pour le bien des élèves.

Un phénomène dévastateur

Cette année, le phénomène du Niño n’atteindra pas l’ampleur de celui historique de 1998, mais il n’en reste pas moins dévastateur et difficilement prévisible.

« Chaque phénomène du Niño a ses propres caractéristiques. Par exemple celui-là ne provoque pas les pluies torrentielles qu’on attendait, mais une hausse des températures qui se ressent fortement », explique Migalia Massaki de l’Institut de défense civile du Pérou.

Elle poursuit : « Aujourd’hui à Lima, on était à plus de 30 degrés et des enfants dans le Nord sont morts à cause de ces températures qui ne sont pas habituelles là-bas, où il fait 36 degrés à l'ombre. On est tous face à une situation d'urgence. »

Huit enfants de moins de deux ans sont en effet morts dans le nord du Pérou à cause de la chaleur extrême, due au phénomène du Niño qui pourrait durer encore plusieurs mois.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.