Elections USA 2016

Primaires américaines: un tournant dans la campagne de Donald Trump

Donald Trump a annulé, vendredi 11 mars, un meeting dans une université de Chicago après des accrochages entre ses partisans et des manifestants, dont de nombreux afro-américains et hispaniques.
Donald Trump a annulé, vendredi 11 mars, un meeting dans une université de Chicago après des accrochages entre ses partisans et des manifestants, dont de nombreux afro-américains et hispaniques. Scott Olson/Getty Images/AFP

Finalement, le républicain Donald Trump a bien tenu un meeting de campagne à Cincinnati dans l'Ohio. Une information avait couru selon laquelle la réunion serait annulée. Donald Trump s'adresse bien ce samedi à ses supporters. La veille, le candidat avait dû annuler un meeting prévu à Chicago après des échauffourées entre ses partisans et ses détracteurs. 

Publicité

Des militants démocrates et issus du mouvement antiraciste Black Lives Matter s'étaient introduits sur le campus où le milliardaire devait tenir son discours vendredi soir. Des bagarres ont éclaté, elles se sont poursuivies à l'extérieur. La police a arrêté plusieurs personnes.

Quelques heures plus tôt déjà une intervention du milliardaire à Saint-Louis avait été interrompue à de nombreuses reprises. Une trentaine de personnes avaient été interpellées.

Ses opposants républicains accusent l'homme d'affaires d'attiser les tensions. Il réfute et parle de « liberté d'expression violée ». Barack Obama a appelé aujourd'hui les candidats à rejeter les « insultes » dans la campagne présidentielle.

Les discours de Donald Trump, anti-immigration notamment, critiqués pour leur virulence, sont en train de contaminer la campagne, selon la politologue, Michelle Bacharan. Et il sera de plus en plus difficile pour lui de tenir ses meetings.

Au sujet d’un opposant, il a dit ‘j’aimerais bien lui planter mon poing dans la figure. Il a agressé verbalement des protestataires qui étaient dans ce meeting : ‘sortez-le’. […] Ce à quoi on assiste, c’est vraiment à une division entre deux groupes d’Américains qui ne peuvent plus se parler [...] « L’Amérique d’aujourd’hui est extrêmement diverse et beaucoup d’autres Américains blancs ou non blancs sont absolument scandalisés par ses propos et ne le supporte pas et voudraient vraiment mettre un terme à cette campagne de Donald Trump. La tenue de ses meetings va devenir très difficile.

Nicole Bacharan, politologue, spécialiste des Etats-Unis

Des primaires cruciales doivent se tenir mardi 15 mars dans l'Ohio ainsi que dans quatre autres Etats américains.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail