Etats-Unis

Etats-Unis: Obama en visite à Flint, une ville à l’eau contaminée au plomb

Un château d'eau à Flint dans le Michigan.
Un château d'eau à Flint dans le Michigan. REUTERS/Rebecca Cook

Le président américain Barack Obama est en déplacement à Flint. L'état d'urgence a été décrété dans cette ville du Michigan dans la région des Grands Lacs, après la découverte d'une « crise de l'eau potable ». Les habitants de cette ville de 100 000 habitants ont en effet consommé pendant plus d'un an une eau chargée de plomb qui a provoqué des maladies incurables chez des milliers d'enfants.

Publicité

À Flint, le président Obama souhaite recueillir directement les témoignages des victimes. Elles sont souvent traumatisées, comme Nakeyja Cade, une jeune femme de 24 ans.

« Ma plus jeune fille est née en novembre 2014, elle avait des taux élevés de plomb dans le sang, raconte-t-elle. Au début, les médecins ne comprenaient pas ces ennuis de santé. Finalement, ça venait de l’eau de la ville. Elle a commencé à avoir des convulsions, ils lui ont fait au moins deux IRM et elle a été hospitalisée. C’est l’eau qui a causé tous ces problèmes. »

En 2014, les pouvoirs publics avaient décidé de puiser l'eau dans la rivière de la ville pour faire des économies. Mais l'eau, corrosive, a rongé le réseau d'approvisionnement qui libère du plomb. Une substance toxique, notamment pour les enfants, comme l'explique Marc Edwards, l'ingénieur qui a le premier étudié des échantillons d'eau.

« Les conséquences du plomb sur les enfants sont graves, ça retarde la croissance, ça peut limiter le quotient intellectuel et créer beaucoup de problèmes de développement », explique-t-il.

La fureur des habitants de Flint est motivée par la négligence des élus locaux, du maire au gouverneur, malgré les nombreuses alertes, explique notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio. Car dans cette ville dévastée par la crise économique de 2008, ce sont les plus pauvres qui sont touchés et leur calvaire a duré des mois dans l'indifférence générale. Il faudra désormais des années pour remplacer les tuyaux abîmés par l'eau chargée de plomb.

Trachelle Young, avocate à Flint, a été l'une des premières à donner l'alerte et porte aujourd'hui une « class action » pour 5 000 dossiers.

« Pour les enfants, nous devons commencer les contrôles réguliers tout de suite avec un système de suivi qui les prend en charge, qu'ils aient une couverture sociale ou non, explique l’avocate. Cela pourra coûter jusqu'à 1 milliard de dollars. Ils sont responsables de ce problème, ils doivent en assumer les conséquences, quel que soit le coût. »

Les habitants de Flint attendent de Barack Obama une déclaration de catastrophe nationale, comme pour l'ouragan Katrina en Louisiane, par exemple. Cela permettrait de débloquer des fonds fédéraux pour les soins des enfants. Ils attendent aussi que les responsables soient traduits en justice. Aujourd'hui, seuls 3 employés des services de l'eau et de l'environnement ont été inculpés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail