Cuba/Etats-Unis

Nouveau transfert aérien de migrants cubains du Panama au Mexique

Migrants cubains à Ciudad Juarez à la frontière mexicaine. Arrivés en avion de Panama, ils se rendent aux Etats-Unis.
Migrants cubains à Ciudad Juarez à la frontière mexicaine. Arrivés en avion de Panama, ils se rendent aux Etats-Unis. REUTERS/Jose Luis Gonzalez

Plus de 3 500 migrants cubains sont bloqués au Panama, dans l’impossibilité de poursuivre leur route vers les Etats-Unis. Une opération humanitaire vient d’être mise en place pour qu’ils arrivent à destination.

Publicité

De notre correspondant dans la région,

L'opération humanitaire mise en place pour les migrants cubains consiste à les conduire du Panama au nord du Mexique par voie aérienne. Ainsi, ils arrivent directement à la frontière avec les Etats-Unis. Une frontière qu’ils peuvent franchir sans problème, puisque les Cubains, au bénéfice d’une loi qui leur permet d’entrer sans visa sur sol américain, sont acceptés par le simple fait d’y poser les pieds.

Le Costa Rica a fermé sa frontière aux migrants cubains

Ce transfert de migrants cubains est l’aboutissement d’un accord entre le Panama et le Mexique, qui s’est engagé à organiser un pont aérien entre les deux pays. Les 250 premiers migrants ont embarqué lundi 9 mai.

C’est l’unique solution trouvée pour évacuer ces Cubains bloqués depuis plusieurs semaines au nord du Panama, à proximité de la frontière avec le Costa Rica qui continue à leur fermer ses portes. Une première expérience de ce type avait déjà eu lieu après l’arrivée massive de Cubains, l’an passé, en l’Amérique centrale. Ils empruntaient cette route pour se rendre aux Etats-Unis, via le Mexique. Jusqu’au jour où le Nicaragua a décidé de les empêcher de traverser son territoire.

Pont aérien jusqu'au Mexique

Huit mille cinq cents migrants se sont alors retrouvés bloqués au Costa Rica qui, à son tour, a fermé ses frontières aux nouveaux venus. C’est un transport terrestre et un pont aérien organisés par les pays de la région qui ont finalement permis leur transfert au Mexique. Mais depuis quelques semaines, 3 500 nouveaux migrants sont arrivés au Panama où ils sont bloqués. D’où la nécessité de ce deuxième pont aérien.

Les nouveaux migrants qui arriveront au Panama ne pourront pas, eux non plus, compter sur ce service aérien.  Lors du premier pont aérien mis en place tant au Costa Rica qu’au Panama, le Mexique avait précisé que ce serait une solution exceptionnelle. Mais devant le risque d’une nouvelle crise humanitaire, le gouvernement mexicain a reconduit l’expérience. Le danger, c’est qu’elle pourrait inciter encore plus de Cubains à se rendre au Panama. Un pays qui, pour parer à ce danger, vient à son tour de fermer sa frontière avec la Colombie.

Un flux de migrants cubains incessant

La question maintenant, c’est de savoir comment endiguer ce flux migratoire incessant. C’est aux gouvernements de la région de prendre des mesures communes pour résoudre ce problème. Pour le Costa Rica et le Panama, la solution passe avant tout par Washington, qui doit supprimer les facilités migratoires accordées aux Cubains. Des facilités qu’ils ont peur de perdre depuis la normalisation des relations entre Cuba et les Etats-Unis. Ce qui les incite encore plus à quitter leur pays.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail